Centre

Bernard Wallecam avait été suspecté en 2001 dans l’affaire du double assassinat des fermiers de Roisin.

Il y a quelques jours, la police a fait une macabre découverte dans une ferme délabrée de Steenkerque, dans l’entité de Braine-le-Comte.

Dans un trou, les enquêteurs ont retrouvé le corps sans vie de Rachel Debuf, la maman de Bernard Wallecam, un fermier connu pour avoir été témoin dans une autre affaire macabre.

Depuis toujours, Bernard vivait avec ses parents. Son père étant décédé en 2012, ils n’étaient désormais plus que deux, sa mère et lui. Le jour de la mort de sa maman, fin décembre, Bernard a fait venir un médecin pour constater le décès. Mais Bernard n’a jamais déclaré à la commune.

La ville de Braine a contacté la police de la Haute Senne afin de réaliser des vérifications. Sur place, les policiers ont fait la découverte du corps de Rachel, 86 ans. Une autopsie a confirmé qu’il s’agissait d’une mort naturelle.

Selon le parquet de Mons, Bernard a pris la décision d’enterrer sa maman dans son champ parce qu’il ne pouvait pas payer de vraies funérailles. Mais l’affaire semble bien plus complexe et la précarité ne serait pas la seule cause. Selon plusieurs sources, le fermier brainois serait perturbé et très isolé depuis longtemps.

Bernard Wallecam a longtemps été suspecté dans un double homicide. Les faits remontent au 13 avril 2001. Ce jour-là, la police retrouvait les corps de Christian Duquenne et Rita Wallecam, le beau-frère et la sœur de Bernard, sous un tas de fumier de leur ferme de Roisin (Honnelles). Le couple d’agriculteurs était porté disparu depuis un mois.

C’est Stéphane Labeau, leur valet alors âgé de 21 ans, qui était le suspect principal de ces meurtres. Le jeune homme entretenait une relation amoureuse avec leur fille Mélanie Daquenne, 14 ans à l’époque.

Stéphane a longtemps été accusé par Mélanie et Bernard tandis que le suspect principal accusait à son tour le fermier de Steenkerque.

De leur côté, les enquêteurs suspectaient Bernard Wallecam d’avoir aidé Stéphane Labeau à dissimuler les deux corps qui avaient été déplacés à plusieurs reprises.

Christian et Bernard avaient tous le deux été inculpés de double assassinat puis mis derrière les barreaux durant plusieurs mois. Wallecam avait été libéré en décembre 2001, Labeau en mars 2002.

Finalement, le procès d’assises du Hainaut tenu en septembre 2009 n’a pas confirmé cette thèse. Bernard Wallecam y avait été convoqué uniquement en tant que témoin, au grand dam des enquêteurs. Quant à Stéphane Labeau, il avait été acquitté à l’issue du procès.