Dès aujourd'hui, les voyageurs prenant leur train à Braine-le-Comte ont peut-être remarqué que le bâtiment de la gare virait à l'orange. Jusqu'au 10 décembre, ce n'est pas le seul bâtiment brainois à se parer de cette couleur: une banderole est déployée sur l'hôtel de ville et des touches de couleur orange seront disposées à différents endroits du centre-ville.

Cette couleur est le symbole d'un avenir sans violence pour les femmes et les filles du monde entier et vise à marquer le coup d'une campagne de deux semaines qui démarre ce 25 novembre, date choisie par l’Organisation des Nations Unies en 1999 comme Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette date a été choisie en mémoire des sœurs Mirabal, engagées contre la dictature en République Dominicaine, emprisonnées et torturées à la suite de leurs actes militants. Elles furent assassinées le 25 novembre 1960.

Chaque année à cette période, les organisations féminines du monde entier répondent à l’appel des Nations Unies et invitent à se mobiliser en vue de lutter contre les violences faites aux femmes. A Braine-le-Comte, il existe des annuaires de contacts utiles pour venir en aide aux victimes et qui sont distribués gratuitement en plusieurs endroits (pharmacies, hôtel de Ville, commerces…).

Mais la Ville souhaite renforcer encore ses actions de sensibilisation en la matière durant les deux semaines à venir. Outre des messages diffusés sur les panneaux d'affichage communaux, des actions seront menées en collaboration avec l'antenne sonégienne du club Soroptimist, une organisation internationale dont l'objectif est d'améliorer les conditions de vie et le statut des femmes et des filles par l'éducation et l'autonomisation économique et politique. Des flyers sont distribués à a gare de Braine-le-Comte ce jeudi et le seront lors du marché, le 2 décembre prochain. Des flyers seront également déposé dans les pharmacies de la région.