Pour la cinquième fois, Maxime Daye organise une soirée dansante.

Comme tous les bourgmestres, Maxime Daye (MR) organise chaque année un événement dans sa commune. Mais là où la plupart de ses homologues se contentent d'un apéritif ou d'un bal dans son sens le plus traditionnel, le maïeur brainois se démarque en mettant en place une véritable soirée dansante. Maxime Daye a pour cela choisi d'envahir la Balad'Arena de Braine-le-Comte, une salle qui abrite habituellement les basketteurs du BBC Brainois.

Et cette soirée organisée le 31 janvier est d'ores et déjà une édition record : tous les tickets ont été vendus, à plus de deux semaines du Jour-J. "C'est vraiment incroyable car nous avons pourtant agrandi les espaces pour accueillir plus de monde que l'année passée et nous sommes complets encore plus tôt", se réjouit le bourgmestre. "La seule possibilité est de venir le soir-même, à l'accueil, à 19h précises, en fonction des désistements. Je suis vraiment content surtout pour l’équipe. Je m’organise avec mon meilleur ami, entouré d’autres amis, sans finalité politique ou administration."

© Bal du Bourgmestre 2019

Près de 1 700 personnes vont ainsi participer au Bal du Bourgmestre. Même s'il fallait débourser 10 euros en préventes, les Brainois ont fait preuve de beaucoup d'engouement pour l'événement. Et ce, notamment grâce à la présence des deux têtes d'affiche : DJ Daddy K et Mister Cover. Le premier se chargera de mettre le feu aux platines tandis que le célèbre groupe de reprises donnera un show spécial sur le thème des années 90.

La soirée sera aussi rythmée par le groupe GoldenMania, qui reprend les plus grands tubes de Jean-Jacques Goldman, ou encore quelques DJ's du coin : Divestorm, Thibi et DJ MB. Lors des trois précédentes éditions, Mademoiselle Luna s'était aussi ajoutée à la progrommation de la soirée tandis que Henri PFR était venu en 2017.

Evidemment, Maxime Daye n'organise pas tout cela pour se remplir les poches. "Tous les bénéfices sont reversés aux mouvements de jeunesse de la commune." En 2019, un chèque de 5 270 euros leur a par exemple été remis. Sur quatre éditions réunies, cette somme grimpe même à près de 16 000 euros.