Le club brainois a mené de nombreuses actions durant la pandémie.

La pandémie a causé pas mal de dégâts au sein du Rotary de Braine-le-Comte. Sa grande brocante du 1er mai, au plan incliné de Ronquières est passée à la trappe tandis que le projet de création d'un espace intergénérationel à côté de la maison de repos, est tombé à l'eau. Mais ces déceptions n'ont pas fait perdre le moral à la présidente Nathalie Schrayen et son équipe qui ont pu mener de nombreuses actions utiles.

Le Rotary a pu intervenir de manière concrète et financière, grâce au succès des précédentes activités, avec des aides financières été apportées à la Casa, au Geb, à la maison des jeunes de Braine-le-Comte, aux scouts de Soignies, au Colis du cœur d’Ecaussinnes, à Eolia, ainsi qu’aux institutions typiquement rotariennes, la Rotary Foundation et Polio Plus.

Ces dons se sont aussi doublés d’actions concrètes, sur le terrain où une équipe de Rotariens s’est efforcée de venir en aide à des personnes isolées, à risque ou dans le besoin. Pour ce faire, ils se sont inscrits auprès des communes de Braine-le-Comte et d’Ecaussinnes qui organisaient la réception des demandes via des numéros de téléphone gratuits.

Le Club a également acheté 1 000 masques en tissu réutilisables fabriqués par une société de travail adapté, Entra. Les masques ont été distribués à la population brainoise à risque. Il a également participé au niveau du District rotarien à l’achat de matériel de protection pour nos institutions locales, a apporté une aide financière à Fablab de Mons pour la fabrication de masques pour les soignants, a fourni un appareil de lecture de cartes bancaires au GEB, et a apporté une aide à Children of Lima pour l’achat de nourriture dans les bidonvilles du Pérou.