Le dossier du permis reviendra bientôt entre les mains du collège communal.

La soirée du 4 novembre risque d'être agitée devant l'hôtel de ville de Braine-le-Comte. Le collectif citoyen qui se mobilise contre le projet de porcherie à Ronquières a décidé d'organiser un rassemblement en marge de la séance du conseil communal. La manifestation va probablement attirer de nombreux citoyens en sachant que plus d'une centaine de personnes étaient présentes lors de la première réunion en août dernier et, surtout, que la pétition en ligne lancée fin septembre est un véritable carton. A ce jour, plus de 44 000 personnes l'ont signée (dont de nombreuses à l'étranger).

Ce rassemblement se veut toutefois pacifiste et se fera "dans le calme et la sérénité", assurent les organisateurs. "Nous voulons montrer à nos élus notre volonté de refuser le projet d'implantation de la porcherie industrielle à Ronquières ainsi que toute autre exploitation industrielle d'animaux ici et ailleurs. Nous ne cautionnons pas les horreurs que cela implique pour l'animal, la santé des humains, la détérioration de l'environnement, du paysage, des activités touristiques de l'entité et de Ronquières en particulier."

Pour rappel, c'est le collège communal de Braine-le-Comte qui décidera ou non d'accord le permis d'exploitation et de construction aux demandeurs du projet. Le dossier est actuellement entre les mains de la Région wallonne qui se charge de rédiger un rapport de synthèse en guise d'avis. Une date butoir a été fixée au 20 novembre pour que ce rapport soit remis au collège communal. Il appartiendra ensuite aux élus brainois de prendre une décision.

Le 24 septembre, le bourgmestre et les échevins ont émis un premier avis "réservé" dans l’attente d'une analyse du dossier par les fonctionnaires délégués et techniques de la Région wallonne. Pour rappel, la demande de permis concerne la construction et l'exploitation d'une porcherie d'engraissement pour 1 800 porcs à la rue du Tombois ainsi que la construction de diverses annexes.