Centre Le responsable des étangs se montre toutefois rassurant.

Plusieurs habitants de Braine-le-Comte qui se promenaient ce lundi matin à proximité des étangs Martel ont été alertés par les odeurs nauséabondes. En y regardant de plus près, ces odeurs provenaient en réalité de la dizaine de poissons qui flottaient à la surface. Il n'en fallait pas plus pour semer l'inquiétude dans le chef de ces riverains et promeneurs. Certains pensaient inévitablement à une pollution de l'eau ou à une maladie.

En réalité, il s'agit d'un phénomène tout à fait habituel chez les carpes en cette période printanière. "C'est tout à fait normal", assure Jean-Marie Fayt, responsable de la gestion des étangs. "Chaque année, nous avons le même problème et de nombreux poissons meurent. C'est une maladie printanière habituelle. Ce sont chaque année 10 à 15 % des poissons, les plus faibles du groupe, qui ne survivent pas. Mais pour le moment, nous n'avons perdu que 8 % donc ce n'est finalement pas beaucoup par rapport à d'autres étangs."

Les derniers poissons morts seront ramassés ce lundi. Selon Jean-Marie Fayt, la maladie ne devrait désormais plus faire de victime. "Une fois que la température de l'eau se normalise, il n'y a plus de problème. Mais ce n'est en aucun cas une maladie présente dans l'eau. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Nous avons eu le même problème dans les autres étangs de la région comme à Soignies."