L'élaboration du document va pouvoir débuter.

Bâtir, aménager un bâtiment ou proposer un projet immobilier à Braine-le-Comte nécessitera bientôt de se conformer à un guide communal d'urbanisme. La création de ce document va pouvoir débuter puisque le conseil communal vient de marquer son accord sur le projet ainsi que sur la passation d'un marché de services pour désigner un auteur de projet, avec une dépense estimée à 50 000 euros.

"Après le 1er juin 2021, toutes les demandes de permis devront recevoir l’aval du fonctionnaire délégué de la Région wallonne", explique l'échevin de l'urbanisme, Léandre Huart. "Ce qui engendre une attente plus longue pour les demandeurs. C’est pour cette raison que nous mettons en place ce guide communal d’urbanisme. Nous serons autonomes en matière d’aménagement du territoire."

En plus d'apporter cette indépendance, le guide fournira des indications en matière d’urbanisme (volumétrie des bâtiments, espaces publics, plantations,…) pour encadrer les nouveaux projets, inclura des critères de qualité énergétique et sera attentif à l’accessibilité du prix des nouveaux logements créés. "Ce sera un cadre local, une ligne directrice pour la délivrance de tout permis grâce à une série de balises qui seront placées. Chaque demandeur devra s’y conformer, sauf en cas de circonstances particulières", poursuit l'échevin.

Le conseil communal a voté ce point à l’unanimité. Le groupe Ensemble a tout de même émis la demande de consulter davantage les citoyens. "Il est prévu dans la procédure que le Collège communal sollicite les avis de la Commissions consultatives communales d'aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM) avant une enquête publique puis l’adoption définitive par le conseil communal", commente le conseiller Pierre-André Damas. "Mais nous aurions souhaité, durant l’élaboration du projet, impliquer davantage les citoyens via une réunion avant que le projet soit ficelé."

La majorité lui a répondu qu'elle n'était pas contre ce principe mais que l'allongement de la procédure était difficile en sachant que ce guide doit être mis en place avant l'échéance du mois de juin 2021. "Par ailleurs, la CCATM rassemble déjà des citoyens soucieux des problèmes d'urbanisme tandis que nous pourrons amender certaines remarques que les citoyens émettront durant l'enquête publique", ajoute Léandre Huart.