Le ministre Henry vient d'annoncer la signature d'une convention entre les Carrières du Hainaut et la Région wallonne.

C’est une excellente nouvelle pour les Carrières du Hainaut et donc pour l'économie de la région. Le ministre Philippe Henry (Ecolo) vient de confirmer sa décision de signer une convention qui prévoit le déplacement de voiries à Soignies dans le cadre du projet d’extension des Carrières du Hainaut, leader européen dans l’extraction et la transformation de la pierre bleue de Belgique.

Il s’agit d’une étape essentielle dans le projet d’extension de cette entreprise hennuyère, indispensable à la pérennisation de l’activité et de l’emploi local, qui se chiffre actuellement à 430 emplois directs et à 2500 emplois indirects. Le coût total du projet est estimé à 3 millions d’euros, financé par les Carrières avec une subvention de 690.000 euros de la Région wallonne.

La signature officielle de la convention – qui prévoit les modalités des travaux de déplacement de la Rue de Neufvilles et de la Route de la Pierre Bleue sur un tronçon de 2,3 km à la suite du permis d’urbanisme attribué par le fonctionnaire délégué le 25 novembre 2019 – est prévue en la présence du ministre pour la mi-juillet 2020 sur le site des Carrières du Hainaut. La coordination et la mise en œuvre de la construction de ces voiries seront réalisées par la direction des routes de Wallonie.

In fine, ils permettront, outre la sécurisation de la route, la création d’une piste cyclable en site propre qui longera le pourtour du nouveau site de l’entreprise d’extraction offrant la possibilité aux cyclistes et piétons de circuler entre Neufvilles et Soignies sur une piste sécurisée. La mobilité douce n’en sera donc qu’améliorée.

Pour rappel, l’entreprise belge est la plus grande carrière de pierre bleue (calcaire ornemental) d’Europe et représente 50 % du marché mondial de la pierre bleue. Son activité, développée pour 70% sur le marché belge et pour 30% à l’export, notamment aux Pays-Bas, en France et en Allemagne, génère près de 3 000 emplois et 56 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019.