Avec les températures élevées de ces derniers jours, les Belges cherchent des coins d’eau, où se détendre le temps de quelques heures. À Écaussinnes, les baigneurs bravent les interdits. Les élus communaux ont observé que les carrières écaussinnoises restaient attractives, et ce malgré les risques d’amende. De nombreux riverains ont d’ailleurs interpellé à ce sujet plusieurs conseillers communaux.

Face à ce phénomène, la commune rappelle que l’accès y est interdit. "D'une part ce sont des sites privés, d'autre part, ils sont extrêmement dangereux", a écrit le bourgmestre, Xavier Dupont. « Si la baignade peut être tentante, la température de l'eau est actuellement de 7°C, les risques d'hydrocution et d'hypothermie sont importants."

Avertie de la situation, la zone de police de la Haute Senne est donc intervenue. Elle a effectué des contrôles préalables à l’accès à la carrière et au total, treize PV ont été dressés. Des amendes seront également distribuées, depuis le vote d’un point interdisant la baignade dans le règlement de police. Cette dernière s’est montrée intransigeante, d’autant plus que les rassemblements ne sont pas autorités dans le cadre de la crise sanitaire.

Avec la baisse des températures annoncées, la situation devrait se calmer dans les carrières d’Écaussinnes.