Centre

Son prix a été fixé à 225 000 euros.

Depuis quelques jours, un panneau "à vendre" a été placé devant la chapelle Saint-Antoine de la rue des Déportés. Construite dans les années 20, la bâtisse a très longtemps servi de lieu de culte pour les Castellois. C’est la chorale du quartier des Bruyères qui se chargeait traditionnellement d’animer les messes. Mais les années ont ensuite eu raison de son état.

Mais depuis une vingtaine d’années, la chapelle a été laissée à l’abandon. Inévitablement, elle a aussi été victime de certains actes de vandalisme. Mais aujourd’hui, elle est à vendre. L’église Saint-Antoine cherche un nouvel acquéreur pour un prix fixé à partir de 225 000 euros.

© DR

Ayant évidemment été désacralisée, la chapelle ne pourra plus servir au culte sauf autorisation préalable de l’Evêché de Tournai. Elle est située en zone de services publics et équipements communautaires. Une autorisation et un changement d’affectation sont nécessaires en cas de transformation en habitat.

Inutile de préciser que les Castellois qui ont connu cette église à sa belle époque rêvent déjà qu’un beau projet de rachat soit mis sur la table. Nombreux sont les exemples déjà existants d’église transformée en hôtel, salle de fête, habitation ou musée.

© DR