La SPA multiplie les balades canines dans la région. Écaussinnes s’y est mise ce dimanche.

Après Binche, Le Roeulx, La Louvière ou encore Seneffe, c’est au tour d’Écaussinnes d’entrer dans la danse. Dimanche, la Cité de l’Amour accueillait sa première balade canine. Un événement organisé par la SPA de La Louvière en partenariat avec les autorités communales. Au programme, une promenade qui passait par les plus beaux coins du village et faisait une halte au parc canin. Mais aussi une brocante animalière et la possibilité de promener des chiens à l’adoption.

Pour les organisateurs, ces événements ne se limitent pas à de simples promenades. "Ce sont tout d’abord des activités très bénéfiques pour les chiens", relève Gaëtan Sgualdino, responsable de la SPA La Louvière. "Ils sont au contact d’autres chiens, ça permet de développer leur sensibilisation. D’autant plus qu’il y a toujours un moment où ils sont laissés en liberté."

Si chaque participant est invité à participer avec son fidèle compagnon, la SPA amène également des chiens disponibles à l’adoption. "Les balades canines se multiplient et ça nous offre une bonne visibilité pour le refuge", poursuit Gaëtan Sgualdino. "L’adoption reste un défi d’année en année. Certains chiens trouvent rapidement une nouvelle famille, mais c’est parfois plus difficile pour d’autres qui ont eu une histoire un peu plus compliquée. Les balades canines sont donc très importantes pour nous. D’autant plus que nous avons une nouvelle équipe qui s’est mise en place à la SPA de La Louvière et qui refuse les euthanasies de convenance. Nous devons donc redoubler d’efforts pour les adoptions. Notre travail porte ses fruits. Depuis que nous sommes là, le nombre d’adoptions a été multiplié par 3. Nous arrivons à 1200 pour cette année, les chiens représentant 40 % de ce total."

Depuis qu’elles ont été lancées en 2017, les balades canines se font de plus en plus fréquentes. La SPA de La Louvière espère atteindre une bonne vitesse de croisière l’année prochaine. "Nous préparons l’agenda pour 2020. L’idée serait de pouvoir organiser au moins une balade dans chaque commune de la région du Centre chaque année. Il y a des communes avec lesquelles nous travaillons déjà. D’autres avec qui les partenariats se mettent en place. C’était une première à Écaussinnes et nous aurons dans quelques mois également une nouvelle collaboration avec Braine-le-Comte. Notre leitmotiv, c’est d’être partout tout le temps. Ça demande beaucoup d’énergie évidemment. Une balade canine mobilise une trentaine de bénévoles. Mais ces événements sont bénéfiques pour les chiens, leurs maitres et notre association, donc ça vaut le coup."