C’est la première édition de l’opération Refuges et tableaux noirs. Organisée sur Bruxelles et en Wallonie, elle est la plus grande collecte de dons pour les refuges et associations de défense des animaux. Le principe ? Sensibiliser à la problématique des abandons, tout en récoltant des vivres pour nos petites boules de poils. Un projet pédagogique en collaboration avec certaines écoles, comme l’École Industrielle et Commerciale de Braine-le-Comte qui participe officiellement à la collecte.

Le projet est né d’un constat alarmant tiré par Fabrice Ligny. "Être bénévole promeneur pour les chiens dans une SPA c'est être confronté en permanence avec des chiens, et d'autres animaux, qui subissent le traumatisme de l'abandon", peut-on lire sur le site de l’opération. "Celui-ci est toujours un échec, et derrière cet échec, il y a différentes raisons et paramètres qui peuvent-être mis à jour et analysés."

D’après le bénévole, l’abandon est souvent lié à une méconnaissance du comportement de nos compagnons à quatre pattes. "À l’heure actuelle, du côté des chiens, ce sont essentiellement les am'staffs, les bergers allemands, malinois et chiens de type husky qui remplissent les refuges", décrit Sherkane , boutique spécialisée dans la nourriture des animaux. "Les plus petites races comme les jacks russell font l’objet d’abandon également, mais les petits chiens trouvent plus rapidement une famille." Selon l’entreprise, les réglementations communales rendent difficile l’adoption de ces chiens souvent considérés, à tort, comme des chiens dangereux.

C’est pourquoi le thème de cette année est la mastication chez les chiens. Lui-même enseignant, Fabrice Ligny a souhaité allier les deux mondes. "Refuges et tableaux noirs est bien plus qu'une collecte pour les refuges et associations qui se battent pour survivre et donner une deuxième chance aux sans voix", expliquent les membres de l’opération. "C'est un vrai pari sur l'avenir, sur les futurs adultes qui peuplent nos écoles et qui demain verront l'animal avec un oeil plus aguerri, avec des connaissances qui leur donneront les outils pour éviter d'abandonner leurs animaux."

Des animations gratuites, sur les comportements des animaux, mais également sur les refuges et associations, sont proposées en classe. Les plus jeunes aussi ont un rôle à jouer.