Ce mardi, les enfants seront nombreux à reprendre le chemin de l’école après de longs mois de pause. Pause au cours de laquelle certains bons réflexes en matière de sécurité routière auront peut-être été oubliés ou perdu. Pour assurer une rentrée en toute sécurité, la police locale de La Louvière rappelle quelques consignes importantes.

Cette dernière sera bien entendu mobilisée aux abords des écoles afin de rappeler à tous les bons comportements à adopter, tant aux enfants qu’aux parents. En effet, si ceux-ci conduisent leurs enfants à l’école en voiture, ils seront tenus de partir à temps afin d’éviter de devoir se dépêcher en cours de route et de transporter leurs enfants de moins d’1,35 mètre dans un siège-auto adapté.

Une fois à destination, les parents seront priés de respecter la limitation de 30 km/heure. "Les réactions des enfants sont parfois imprévisibles, et cette vitesse augmente les chances de pouvoir s’arrêter à temps, la distance d’arrêt étant de 12 mètres sur route sèche à cette vitesse", rappelle la police. De même, le stationnement devra être irréprochable, "même si ce n’est que pour deux minutes." Pas question donc de s’immobiliser sur un trottoir ou sur un passage piéton.

Si l’enfant se rend à l’école à pied, la police conseille aux parents de faire le trajet au préalable. "Montrez-lui les endroits qui peuvent présenter un danger, comme les entrées de garage et de parking, les allées,… Apprenez-lui à traverser une rue correctement, c’est-à-dire en s’arrêtant un peu avant le bord du trottoir ou de l’accotement, à regarder à gauche, puis à droite et à nouveau à gauche, à traverser sans courir tout en continuant à bien regarder. Apprenez-lui à établir un contact visuel avec le conducteur pour être certain d’avoir été vu."

Enfin, en ce jour de rentrée, la mobilité sera inévitablement plus compliquée et certains automobilistes pourraient se montrer moins patients derrière le volant. La vigilance devra être de mise. Partir à temps et faire en sorte que l’enfant quitte la maison assez tôt limitera les risques d’empressement et de moindre attention sur le chemin de l’école.