Les promeneurs se succèdent le long du canal du Centre.

Nous n'en sommes qu'au début de l'instauration des mesures de confinement imposée en Belgique mais une tendance se dessine déjà : la population continue de sortir de son domicile. Bien sûr, les citoyens sont tenus de rester chez eux afin d’éviter un maximum de contact. Mais l’activité physique en plein air reste autorisée et même recommandée. Un message qui est visiblement bien passé.

Il a suffi de faire un petit tour le long du canal du Centre pour s'en rendre compte. Certains profitent du cadre et des sentiers de promenade de la région simplement pour prendre l'air, d'autres pour pratiquer la course à pied, rouler à vélo ou même monter à cheval. "Je suis en télétravail depuis lundi mais j'ai voulu m'aérer l'esprit au milieu de ma journée et profiter des rayons de soleil", explique Pierre, un informaticien louviérois venu promener son chien sur le chemin de halage du canal.

© SH

Malgré tout, l'affluence reste tout de même très modérée et le calme ambiant habituel est préservé. Ce qui a permis à Roger et son fils de venir chatouiller les poissons du canal à Ville-sur-Haine. "Entre deux exercices pour l'école, mon fils a voulu que l'on vienne pêcher puisqu'il adore ça", confie ce riverain. "C'est très agréable de profiter du grand air, toujours en gardant ses distances, et je crois que l'on en aura bien besoin durant cette longue période de confinement."

Qu'ils soient le long de l'eau, en pleine campagne ou dans les bois, les sentiers ne manquent pas dans notre région. Ils permettront de maintenir une activité physique malgré les mesures drastiques imposées pour combattre le Covid-19. Il faut toutefois les respecter et ne pas en abuser. 

Le sport ou la randonnée en plein air peuvent en effet se faire uniquement avec les membres de la famille vivant sous le même toit ou un ami. Les sorties en famille vivant sous le même toit sont aussi autorisées. Il est enfin important de conserver une distance raisonnable entre les individus. Les rassemblements sont d'ailleurs interdits. 

Toute autre sortie est interdite, sauf pour se rendre au travail ou pour les déplacements indispensables (aller chez le médecin, au magasin d’alimentation, à la poste, à la banque, à la pharmacie, pour prendre de l’essence ou aider des personnes dans le besoin). 

© SH