Ils sont nés dans les années 30 et sont toujours en forme pour les élections communales de 2018.

Il est inévitable que de nouvelles têtes fleurissent lors de chaque élection communale. Des jeunes candidats décident de se jeter dans le grand bain de la politique. Malgré cela, il reste toujours un peu de place sur les listes pour des candidats plus âgés, retraites professionnellement mais pas politiquement. Certains collectionnent les campagnes électorales, d'autres découvrent cet univers pour la première fois. Mais tous se présentent avec dynamisme. Voici les candidats les plus âgés de la région du Centre.

Marcel Couteau (85 ans - Le Roeulx - ex-bourgmestre - UDP) : "J'arrêterai à 91 ans" 

 "Avec mon âge, j'ai envisagé d'arrêter mais ceux de ma liste m'ont persuadé d'encore de me présenter. Il est vrai que j'ai l'expérience avec moi avec plus de 48 années de mandats communaux. Tant que la santé le permet, j'ai envie de rester actif pour ma commune. Je vais essayer de passer la barre des 50 ans de mandats. J'ai accepté pour ce défi et parce que c'est une belle liste avec des jeunes et où l'éthique prévaut. Bon, peut-être que j'arrêterai dans 6 ans, lorsque j'aurais 91 ans. Ma femme ne voudra plus (rires)." 

Madeleine Pourbaix et Suzanne Delvaux ( 85 et 82 ans - Morlanwelz - 100 % Citoyen) : Un duo de choc 

 Madeleine (85) et Suzanne (82) forment un duo d'enfer sur la liste 100 % Citoyen de Morlanwelz. Madeleine Pourbaix sera même la candidate la plus âgée de la région du Centre. "J'ai d'abord accepté pour faire plaisir à ma meilleure amie qui est la mamy de Salvatore Chiavetta, la tête de liste. Il m'a sollicité mais il m'a fallu un temps de réflexion avant que je n'accepte. Personnellement, je n'ai aucune ambition. Je souhaite juste aider les jeunes." Quant à Suzanne Delvaux, journaliste à la retraite, elle a également souhaité apporter son expérience à la liste citoyenne. 

Raymond Saublains (88 ans - La Louvière - PTB) : "Pour meubler" 

 "J'ai déjà figuré sur des petites listes il y a 30 ou 40 ans. J'ai toujours été actif dans le monde social et politique. Il y a 60 ans, j'étais même président du PSB (Parti socialiste belge) à Haine-St-Pierre. Cette fois, le PTB m'a demandé si je voulais compléter la liste. Je ne suis pas militant PTB mais plutôt sympathisant. Je suis en fin de liste pour meubler et pour que le PTB puisse avoir une liste complète. Je ne souhaite d'ailleurs pas être élu. Je suis trop âgé. Il faudrait que j'ai un suppléant (rires)."