Ce mardi, c'est comme un vendredi dans les écoles communales de Chapelle-lez-Herlaimont : il n'y aura pas école demain. Il s'agit même de la dernière journée de cours avant une vingtaine de jours. Les autorités communales ont en effet décidé de fermer leurs cinq établissements scolaires dès ce mercredi 28 octobre, soit trois jours plus tôt que prévu avant les congés de Toussaint. Et de les rouvrir le lundi 16 novembre, soit quatre jours plus tard que ce qui était prôné par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

"Cette mesure s’impose suite à l’évolution sanitaire et permettra aussi, nous l’espérons, de garantir la sécurité de tous : les équipes éducatives, les enfants, les parents, les bulles familiales…", commente le bourgmestre Karl De Vos dans une lettre adressée aux parents d'élèves des écoles communales. "Il s’agit ici de la santé de vos enfants, de vos aînés, de vos familles. la bonne volonté et la solidarité de tous permettront d’endiguer cette épidémie le plus rapidement possible."

Il est vrai que la situation est déjà assez chaotique dans les écoles communales de la Cité des Tchats. Suite à la mise en quarantaine de plusieurs enseignants et aux absences d'élèves, on comptait ce lundi un taux de présence d'à peine 20% à l'école de la rue Pastur, de 30% à l'école du Centre, de 35% à l'école de Piéton et de 46% à l'école Lamarche tandis que 23% des élèves sont absents à l'école de Godarville.

Notons qu'un service de garderie sera assuré mais uniquement pour les enfants dont les parents travaillent dans le domaine des soins de santé, dans la sécurité publique ou n’ayant pas la possibilité d’assurer la garde autrement que via des personnes "à risque". Quant à l'école libre de Chapelle-lez-Herlaimont, elle reste accessible aux enfants et tous les cours sont assurés comme prévu jusqu'à ce vendredi.