La circulation risque d’être compliquée dans les prochaines semaines à Chapelle-lez-Herlaimont. Deux chantiers démarreront dès ce lundi 12 avril dans différents endroits de l’entité. Les travaux qui devraient impacter considérablement le trafic sont ceux réalisés à l’intersection de la rue Solvay et de la rue Robert. Situé à proximité de commerçants, le chantier entraînera de grosses perturbations en termes de mobilité.

Ces travaux sont prévus jusqu’au 30 mai 2021, sous réserve des conditions climatiques. Ils consistent en la création d’un plateau surélevé et l’aménagement de dalles podotactiles. Détectable par la canne ou par le pied, le dispositif a pour but de transmettre un message aux personnes souffrant d’une déficience visuelle. Sa localisation est donc bien choisie, à un endroit où le trafic est important. La commune souhaite rendre l’accessibilité à tous les usagers.

Des déviations seront mises en place dès ce lundi. La rue Barella, depuis la rue Wauters jusqu’ à la rue du Parc, sera en double sens de circulation, comme la rue Alphonse Briart, entre la rue Solvay et la rue Barella. Quant à la rue Robert, une exception est prévue pour la desserte locale jusqu’ à la zone en chantier. Les Tchats pourront donc toujours avoir accès aux commerçants de la rue.

Ce chantier s’ajoute à celui des travaux d'entretien de voirie au zoning du Chêne au Bois. Nous vous l’annoncions, ce lundi 12 avril lance également des perturbations jusqu’ au 19 avril dans le zoning. Des travaux seront réalisés en deux phases : entre le rond-point des Tchats (N59) et le rond-point à l’intérieur du zoning, et la portion entre le rond-point à l’intérieur du zoning et la rue du Chêne.

"Tous les commerces resteront bien accessibles durant toute la durée des travaux, mais avec quelques perturbations selon le phasage du chantier", explique le service travaux. "Les jours les plus critiques en termes de mobilité seront les 12 et 16 avril. Un système de feu rouge sera installé pour réguler au mieux la circulation durant les travaux." Les Chapellois devront donc prendre leur mal en patience lors de ces prochaines semaines.