Le mois d’août s’annonce chaud ! Ces prochains jours, les températures franchiront encore aisément la barre des 30°C. Autant écrire que si certaines dispositions doivent être prises pour assurer le bien-être des personnes les plus fragiles, par exemple les nourrissons et les personnes âgées, c’est également indispensable pour les animaux.

Une responsabilité dont certains propriétaires ne semblent pas toujours conscients. Chaque année en effet, des chiens laissés dans une voiture "le temps d’une course" succombent d’un coup de chaleur ou ne s’en sortent que grâce à l’intervention d’un tiers. La question mérite donc d’être posée : que faire si l’on assiste à pareille scène ?

La SPA de La Louvière a décidé de se tourner vers la police locale afin de partager quelques conseils et mettre fin à certaines idées reçues. "Vous ne pouvez pas le casser la vitre d’un véhicule car cela reste une infraction au code pénal", précise d’emblée l’inspecteur Rouze, active au sein de la brigade canine de la police locale de La Louvière.


Pas question donc d’intervenir dans la précipitation, au risque d’avoir soi-même des ennuis pour dégradation du bien d’autrui. "Il faut surtout garder son calme et chercher le propriétaire du véhicule. Si l’on se trouve aux abords d’un magasin, on peut envisager de faire un appel au micro. Si le propriétaire n’est pas retrouvé, il faut contacter les services de secours."

À savoir la police, au 101. "Le témoin devra communiquer plusieurs informations : l’adresse exacte du lieu d’intervention, la marque et le modèle du véhicule, le numéro de la plaque d’immatriculation. Il devra rester sur place le temps que les secours arrivent." Une fois sur place, ceux-ci tenteront de prendre contact avec le propriétaire.

"Nous arrivons généralement à ouvrir le véhicule et à sortir le chien sans dégrader le bien", précise encore l’inspecteur Rouze. Le propriétaire inconscient ne s’en sortira pas pour autant sans remontrance. "Personne n’a le droit de laisser un chien dans la voiture. Il s’agit d’une infraction au règlement communal de police. Le propriétaire est donc passible d’une amende, voir d’une citation au tribunal puisqu’il s’agit d’une infraction au code pénal."

Pour le reste, les mesures habituelles restent d’application : hydrater l’animal, le préserver du soleil et de la chaleur en le plaçant à l’ombre, éviter les sorties en heures chaudes et éviter de le solliciter pour de l’activité et des exercices, le laisser se reposer,… Des conseils qui font finalement appel au bon sens lors de vague de chaleur.