Dans quelques mois, un nouveau supermarché pourrait sortir de terre à Braine-le-Comte. Le groupe Colruyt vient en effet de déposer une demande de permis intégré en vue d'implanter un bâtiment d'une superficie totale de 2 419 m² et d'une surface commerciale nette de 1 096 m² au Chemin du Pont, juste en face du centre IFAPME, sur un terrain agricole qui longe les rails du chemin de fer.

Le projet prévoit évidemment aussi un parking de 116 places, entièrement clôturé, ainsi que 12 places couvertes pour les vélos, un borne (pour 2 véhicules) de rechargement électrique et quatre places de parking PMR. Par ailleurs, des panneaux photovoltaïques seront implantés sur la toiture. Ce nouveau supermarché prévoit de créer 25 emplois dont 18 temps plein.

Localisé au cœur d’un projet de 447 nouveaux logements (les Terrasses de Braine), ce nouveau magasin serait le septième supermarché de Braine-le-Comte après Aldi, Delhaize, Lidl, Carrefour Market, Match et surtout Intermarché, récemment construit à seulement 700 mètres en voiture de ce projet. Mais pour Colruyt Group, l'arrivée du magasin "serait bénéfique pour tous les commerces présents à Braine-le-Comte et surtout pour le centre-ville, le consommateur local pouvant concentrer tous ses achats sur place, en ayant plus de choix", est-il écrit dans la demande de permis.

© DR

Il s'agirait du deuxième Colruyt de la région proche après celui de Soignies. Les suivants se trouvent à Enghien, Nivelles ou Rebecq. "Colruyt Group est le premier groupe de distribution alimentaire en Belgique lorsqu’il s’agit de parts de marché. Il est donc légitime que la société belge souhaite une représentation dans cette ville de plus de 22.000 habitants. La vocation du projet n’est donc pas de concurrencer les villes voisines en termes de rayonnement commercial mais uniquement de permettre à l’entité locale d’être totalement autosuffisante en achats courant grâce au choix."

Mais avant que ce projet ne voit le jour, les citoyens ont l'occasion de s'exprimer lors de l'enquête publique qui a ouvert ce lundi 16 novembre. Tout intéressé peut consulter le dossier en ligne puis formuler ses observations écrites ou orales auprès de l’administration communale jusqu’à la clôture de l’enquête, le 1er décembre. Ce sont ensuite les fonctionnaire des implantations commerciales et le fonctionnaire délégué qui seront compétents pour statuer sur la demande de permis.

© DR