L’actuelle majorité est reconduite, au grand dam de Sébastien Deschamps

Coup de théâtre à Écaussinnes. Avec 10 sièges sur 21 pour sa liste Ensemble et un score personnel défiant toute concurrence, Sébastien Deshcamps était pressenti pour enfiler l’écharpe mayorale. "Enfin", pouvait penser le chef de file de l’opposition qui en 2012, avait vu passer le poste de bourgmestre sous le nez.

Mais il manquait un siège à Ensemble. Les discussions étaient lancées avec Ecolo.

Mais contre toute attente, le bourgmestre sortant Xavier Dupont a annoncé lundi soir que la majorité arc-en-ciel était reconduite. "Au terme d’une nuit et d’une journée d’analyse, de rencontres et de négociation, une majorité se dégage ce soir pour administrer Écaussinnes au cours des six prochaines années", communique Xavier Dupont. "Vivre Écaussinnes avec 5 sièges, Écolo avec 4 sièges et En Marche avec 2 sièges se sont accordés pour mettre en place un programme ambitieux et novateur, qui s’inspire fidèlement des propositions sur lesquelles, à travers leurs votes, les électeurs se sont prononcés ce 14 octobre."

Même si cette coalition dispose d’une courte majorité de 11 sièges sur 21, le bourgmestre y voit un renforcement par rapport à 2012. "Cette majorité s’inscrit dans la continuité de la majorité sortante", poursuit Xavier Dupont. "L’accord tripartite 2018 s’appuie sur un socle plus solide, en nombre de voix émises que celui de la majorité sortante avec 3805 votes, soit 54,34 % des électeurs. Bien que disposant d’un siège de plus, cette majorité sortante représentait 51,34 % du total des votes émis en 2012, soit 3647 voix."

Un siège en moins, mais plus de voix. C’est le calcul de la coalition arc-en-ciel pour légitimer ce coup de poker qui risque de faire jaser dans la Cité de l’Amour.

G. La