Le leader d’Ensemble a introduit une demande auprès du gouverneur

Hier, le bourgmestre Xavier Dupont déposait officiellement entre les mains du directeur général d’Écaussinnes le pacte de majorité pour la prochaine mandature. Au même moment, Sébastien Deschamps introduisait in extremis une réclamation auprès du gouverneur pour demander un recomptage des votes dans la cité de l’Amour.

Ce recomptage avait été demandé par des citoyens auprès desquels la reconduction de la coalition arc-en-ciel ne passe pas. Mais seul un candidat peut introduire une telle réclamation. "Ça nous a été demandé par des citoyens après la manifestation de samed i ", confirme Sébastien Deschamps. "Et nous pensons que la démarche est justifiée, car nous avons eu vent d’irrégularités lors du dépouillement des bulletins de vote. Il y aurait eu des tensions assez vives dans un bureau où la présidente aurait même renvoyé un assesseur au cours du comptage. Dans un autre bureau, on parle de 30 bulletins de trop par rapport aux convocations. Je pense que ça mérite clarification."

Ce recomptage pourrait-il changer la donne à Écaussinnes, où la coalition arc-en-ciel rempile avec une courte majorité de 11 sièges contre 10 pour le groupe Ensemble ? "Il y a tout de même un siège qui était en ballottage entre trois listes : Ecolo, En Marche et ACE. La liste de Christine Hemberg rate son siège de 17 voix", répond Sébastien Deschamps.

Un siège pour ACE, ça changerait tout évidemment. La coalition arc-en-ciel ne pourrait plus être reconduite, faute de majorité. Et Ensemble aurait la main pour relancer des négociations et trouver un partenaire.

Mais rien n’est encore fait. S’il estime qu’un recomptage peut modifier la répartition des sièges, le gouverneur chargera son administration d’instruire le dossier. Un rapport sera alors livré dans les 30 jours, sur base duquel le gouverneur décidera si un recomptage doit être effectué.

G.La