L'écart se creuse entre les socialistes et les autres partis

Dans la Cité des Loups, le Parti Socialiste ne se disait pas particulièrement inquiet. Ce sentiment n'avait rien d'irrationnel puisqu'à l'issue du scrutin, l'équipe de Jacques Gobert garde la main. Le PS termine la course avec 43,41% des suffrages et s'assure 24 sièges. C'est un de moins en comparaison avec 2012. En termes de voix de préférence, Jacques Gobert se distingue (6850 voix de préférence), devant Antonio Gava (2307 voix) et Françoise Ghiot (1575 voix). 

Derrière le PS, et c'est sans aucun doute la grande surprise de ce scrutin, on retrouve le PTB d'Antoine Hermant (1374 voix de préférence) qui, avec 15,54%, décroche sept sièges, soit six de plus que sous cette mandature! Pari largement tenu pour Antoine Hermant qui avait annoncé sa volonté de secouer le cocotier en proposant une politique différente. 

Sur la troisième marche, on retrouve le MR-IC d'Olivier Destrebecq (1325 voix de préférence). Avec 13,15% des voix, les réformateurs obtiennent six sièges, soit le même résultat qu'en 2012 sous la bannière MR.  

S'en suivent Plus&CDH (8,97%, 4 sièges), Ecolo (6,90%, qui perd un siège et n'en conserve que deux.

Les plus petites listes, à savoir Cum Lupis, Défi, PP, LuttOuvrière et Agir n'obtiennent aucun siège.