Nous avons retrouvé Jacques Gobert et Olivier Destrebecq face aux urnes

Après plusieurs semaines de campagne parfois très éreintantes, les candidats aux élections communales s’apprêtent à vivre une attente longue de plusieurs heures. Sont-ils parvenus à gagner la confiance des citoyens ? La réponse ne sera connue que ce dimanche soir. D’ici là, c’est aux bureaux de vote que nous avons retrouvés Jacques Gobert (PS), bourgmestre sortant, et Olivier Destrebecq (MR-IC).

Quelques sourires et salutations, de chaleureuses poignées de main et l’un ou l’autre « vote bien ! » ont été échangés ce dimanche matin, alors que les deux élus sortants patientaient dans les files d’attente pour accomplir leur devoir citoyen. Les deux hommes politiques n’en sont pas à leur première campagne mais malgré tout, on sent aussi le soulagement.


« La campagne, comme toute campagne, a été fatigante mais nous l’avons trouvé très constructive. Nous avons eu l’occasion de nouer de nombreux contacts, de donner des arguments pour que La Louvière soit gérée autrement et tirée vers le haut », soulignait Olivier Destrebecq, chef de file du Mouvement Réformateur. « J’ai en tout cas la conscience tranquille car nous pensons avoir fait du bon travail et tout fait pour donner l’expression la plus fidèle possible de notre projet. »

Même son de cloche pour le bourgmestre sortant. « La campagne s’est bien déroulée et malgré les différences, elle s’est déroulée dans un bon état d’esprit, avec beaucoup de respect entre les listes. Je suis plutôt confiant mais plus encore, depuis quelques jours, je suis serein car je sais que j’ai tout donné, tant lors de mon mandat que lors de cette campagne. J’aurais peut-être pu faire mieux mais je n’aurais certainement pas pu faire plus. »


Si le Parti Socialiste espère rempiler dans la Cité des Loups, l’objectif du MR, partenaire de majorité sous cette mandature, sera de peser plus. « Nous voulons inverser les rapports de force, il faut cesser de laisser la main à la gauche. Mais nous respecterons évidemment le choix des électeurs car eux seuls ont la main ce dimanche. »

Dans les deux cas, les candidats vivront l’attente des résultats d’abord en famille avant de rejoindre un QG en compagnie d’autres candidats. PS et MR décrocheront-ils le nombre de sièges espérés ? Impossible à dire à l’heure d’écrire ces lignes, d’autant plus que de nombreux autres partis espèrent obtenir leur part du gâteau. Citons Ecolo, Plus&cdH, le PTB, le parti citoyen Cum Lupis, Défi, le Parti Populaire, Agir, LuttOuvrière ou encore U.C.B.