Le bourgmestre a annoncé qu'il ne serait plus candidat dans six ans

Le temps qui passe n'a manifestement pas d'emprise sur la popularité de Benoît Friart qui repart pour une troisième mandature avec une confortable majorité absolue. Mais cette mandature sera la dernière pour le bourgmestre. "Je ne serai plus candidat dans six ans. J'aurais fait 18 ans comme bourgmestre, c'est déjà pas mal", sourit Benoît Friart à la tête des IC. "Je me suis donné à fond au cours de ces deux mandats, et je me donnerai encore à fond pour le troisième. Nous avons la chance d'avoir des jeunes qui ont fait de très bons scores, c'est prometteur pour l'avenir."

Parmi ces jeunes, il y a notamment Ronny Tournay dont c'était la première élection. Il arrive second en nombre de voix. Première participation également pour Virginie Kuwalik qui réalise le cinquième meilleur score et intègrera donc elle aussi le collège communal. Un collège qui sera d'ailleurs remanié en tenant compte des votes. Aux côtés du bourgmestre et de ces deux jeunes échevins, les Rhodiens retrouveront Damien Sauvage et Jean-Francis Formule. Arrivé sixième sur sa liste, Jérôme Wastiaux aurait pu également prétendre à une place au sein du collège. Mais il devra la céder à Martine Paternostre selon les nouvelles règles sur la parité. Enfin, Emmanuel Delhove reste lui aussi aux affaires. Il hérite de la présidence du conseil communal.