La liste des Intérêts Communaux, conduite par Benoît Friart, confortait sa majorité en 2012 et s'arrogeait 15 sièges sur 18 au Roeulx. Le bourgmestre entend bien obtenir une nouvelle majorité absolue au terme du scrutin d'octobre. Et pas besoin de l'ouvrir.

"Notre coalition, nous l'avons formée en amont en composant notre liste", indique Benoît Friart. "Nous avons des membres du MR, des membres du CDH et des citoyens de différents horizons. Notre groupe existe depuis 48 ans et notre président, c'est Manu Delhove."

Les choix de coalition sont-ils donc limités pour les autres partis ? "Nous n'y pensons pas encore", confie Patrica Gracefa, tête de liste Ecolo. "Nous verrons bien en fonction des votes. De notre côté, nous n'avons pas d'exclusives. Tout dépendra des partis avec lesquels nous pouvons travailler de manière constructive sur des thèmes qui nous sont chers comme la mobilité et les seniors."

Pour Alternative, une coalition ne devrait pas se faire à n'importe quel prix. "Il faut voir comment nous pouvons nous entendre sur les programmes", analyse Géry Bombart, tête de liste Alternative. "Mais si nous devions monter dans une coalition, ce ne serait pas pour faire la cinquième roue du carrosse. Nous devrions avoir notre mot à dire."