Dans certaines communes, la politique sembler rester une affaire d'hommes

S’investir en politique serait-il plus difficile lorsque l’on est une femme ? La réponse semble être oui, puisqu’en Wallonie, seule une liste sur cinq (22,5%) est tirée par une femme. Dans la région, ces statistiques semblent se confirmer. Elles sont finalement encore très peu à endosser ce rôle de meneuse en vue du scrutin de 14 prochain prochain. Dans certaines communes, aucune femme n’est d’ailleurs en première place !

Dans la région du Centre, les femmes qui occupent la première place sur les listes restent rares ! C’est bien simple, il n’y en a ni à Binche, ni à Braine-le-Comte, ni à Morlanwelz ni à Chapelle-lez-Herlaimont. 

L’on retrouvera par compte Fabienne Winckel (actuelle bourgmestre) à Soignies, Patricia Graceffa à Le Roeulx, Christine Hemberg à Écaussinnes, Annie Cotton à Manage, Bénédicte Poll (actuelle bourgmestre) à Seneffe, et Aurore Tourneur (actuelle bourgmestre) et Florence Gary à Estinnes. À La Louvière, sur 17 listes présentées, seule Noémi Dequan figure en première position.