Comme lors de chaque fin de mois, c’est l’heure pour les conseillers communaux de se retrouver autour de la table. Ce lundi soir, c’est notamment le cas au Roeulx, où un évènement assez inhabituel a actuellement lieu. L’opposition (Alternative) garde le silence complet, depuis le lancement des débats à 19h30.

La raison ? Une modification du règlement d’ordre intérieur du conseil communal. Déposé par le collège, un ensemble de points limiterait le débat lors des réunions mensuelles. "Nous avons décidé d’appliquer un silence absolu en réaction à la modification du règlement d'ordre intérieur", explique Gregory Lucas, conseiller de l’opposition. "Nous ne poserons aucune question tout au long du conseil et nous nous abstiendrons sur tous les points."

Le lundi 1er mars, le collège avait, en effet, opté pour un maximum de deux questions dans un temps imparti de deux minutes chacune par conseiller. Les répliques, elles, ne sont plus d’application depuis ce nouveau conseil. Des décisions qui avaient entraîné des réactions vives de la part de l’opposition, comme "La dictature avance, la démocratie recule."

Par cet action, ou plutôt non-action, le groupe Alternative espère un sursaut de la majorité. "Nous souhaitons un réveil par rapport à ces modifications qui ne sont rien d'autre que des atteintes au débat démocratique", confie Gregory Lucas. "Mais nous ne faisons pas trop d'illusions, car nous savons qui dirige la majorité. Le but de cette action est avant tout de montrer aux citoyens ce que serait une séance du conseil communal sans intervention de la minorité, montrer le rôle essentiel que joue la minorité dans le débat démocratique qui devrait être au cœur de ces séances."

Le conseil communal est toujours en cours, et des réactions sont attendues du côté de la majorité.