Ce lundi, le collège communal louviérois devrait rendre un avis sur le projet de nouveau stade rêvé par la RAAL. Si ce dernier semble être bien parti pour voir le jour, l’avenir des pratiquants de l’athlétisme se posera puisqu’à ce jour, la construction d’un centre flambant neuf, sur le même schéma que le Moha à Obourg (Mons), ne semble plus être envisagée à Saint-Vaast. C’était pourtant un projet de mandature pour la majorité PS-Ecolo.

La volonté d’installer les sportifs dans une infrastructure plus adaptée est toujours réelle, d’autant qu’une demande existe du côté de l’Athletic Club Louviérois (ACLO), qui compte désormais près de 650 membres. Si la RAAL construit son nouveau stade, le stade du Tivoli pourrait finalement être totalement consacré à la discipline. "Nous confirmons notre volonté de construire un centre d’athlétisme similaire à celui de Mons", souligne Jacques Gobert (PS), bourgmestre.

"Dans un premier temps, nous avions jeté notre dévolu sur les terrains du chemin des Diables, à Saint-Vaast, dont nous sommes propriétaires. Nous avions alors des contacts avec la RAAL, qui avait manifesté son souhait d’investir dans la rénovation du stade actuel. Le club a finalement changé de position, estimant que la piste d’athlétisme était un frein à l’ambiance recherchée lors de matches de football."

Aujourd’hui, il n’est plus question, pour la RAAL, d’investir dans le club du Tivoli. La donne a donc aussi changé pour la ville. "Dans l’hypothèse où elle construirait un nouveau stade, nous pourrions nous concentrer sur la création d’un centre spécifiquement dédié à l’athlétisme au sein du stade Tivoli, avec la création d’espaces in et outdoor. C’est bien vers cela que l’on tend actuellement." Pas question cependant pour les autorités d’aller trop vite en besogne.

"Nous lançons l’avis de marché pour désigner l’auteur de projet mais ce dernier ne sera notifié que quand tout sera ficelé. Nous ne voulons pas investir dans des études sans savoir quel sera le devenir du stade. Nous ne pouvons pas prendre le risque de nous retrouver avec un centre d’athlétisme dernière génération mais plus de stade de football. Ce ne serait pas opportun." Bref, les deux dossiers sont intimement liés, la localisation du centre d’athlétisme dépendant du projet de la RAAL.