On le sait, les finances communales ne sont pas particulièrement glorieuses et la crise sanitaire – et économique – plombera encore celles-ci quelques années. Qu’à cela ne tienne, comme elles l’avaient annoncé à la présentation de leur budget 2021, les autorités communales louviéroises entendent poursuivre leurs investissements. Parmi ceux-ci, une étude pour la construction d’un véritable complexe d’athlétisme sera lancée cette année.

« Tout n’est encore qu’au stade de l’idée et de l’envie mais l’étude sera lancée au cours de cette année 2021 et nous espérons pouvoir concrétiser le projet avant la fin de cette mandature », précise le bourgmestre, Jacques Gobert (PS). Les ambitions sont donc claires. "La demande existe, notamment du côté de l’ACLO, l’Athletic Club Louviérois, qui compte désormais près de 650 membres."

La volonté d’installer les sportifs dans une infrastructure plus adaptée est réelle. "Aujourd’hui, les entrainements sont organisés au stade Tivoli, mais la cohabitation avec la RAAL n’est pas toujours des plus évidentes et la capacité d’accueil des vestiaires reste insuffisante. La RAAL a pour ambition de construire un nouveau stade, à deux pas de l’actuel. Ce qui nous permettrait de consacrer l’infrastructure du Tivoli pour l’athlétisme."

Et d’aménager des espaces indoor, ce qui fait aujourd’hui cruellement défaut. "Pour penser ce projet, nous nous inspirons notamment du MOHA, le Mons-Obourg Hainaut Athlétisme. Nous souhaiterions pouvoir offrir aux sportifs des structures extérieures complètes, avec bien sûr la piste d’athlétisme mais aussi des espaces pour le lancée de poids, de javelot, les sauts,… Et des espaces intérieurs tout aussi bien pensés."

Sur papier, le projet a évidement de quoi séduire. Reste désormais à avancer et à trouver les financements pour qu’il n’en reste pas au stade de l’ébauche.