En pleine crise, on a énormément parlé du corps médical, des enseignants, des restaurateurs, alors que d’autres ont été laissés sur le côté. C’est le cas des assistants sociaux, dont la charge de travail a considérablement augmenté depuis mars dernier. Avec la fermeture des nombreux secteurs et la perte d’emplois, les relations sont devenues parfois tendues. "Certaines personnes ont malheureusement perdu gros dans cette crise", nous confie la présidente du CPAS du Roeulx, Martine Paternostre. "Progressivement, elles sont venues de plus en plus nombreuses à demander de l’aide financière ou des denrées alimentaires. Tout le monde est à fleur de peau, ça se ressent."

Les tâches des assistants sociaux, comme celui de beaucoup d’autres, ont notamment fortement été impactées avec la mise en place du télétravail. "Dans un métier autant basé sur les relations humaines, c’est compliqué de bien faire son boulot avec ces circonstances", précise Martine Paternostre. "Des rendez-vous individuels ont été organisés, à la place d'ateliers de groupe. Ce qui fait que certaines personnes se sont isolées et la communication verbale est devenue difficile."

L’institution a également été mise au service concernant l’aide à la crise sanitaire. Des fonds covid ont été octroyés au CPAS, afin de proposer des solutions aux plus démunis. "Il est impossible de satisfaire tout le monde malheureusement", explique la présidente. "Contrairement à ce que l’on peut penser, on ne donne pas 10 000 euros par personne. Une enquête sociale approfondie est réalisée, selon des critères très précis."

D’autant plus que les assistants sociaux ont été directement en contact avec les plus touchés par la crise sanitaire. Avec une maison de retraite et une crèche, l’ambiance n’a pas toujours été au beau fixe. "Tous les membres du CPAS du Roeulx ont été énormément attristés et déboussolés par la situation", continue Martine Paternostre. "Mais ils aiment tellement leur travail, que rien ne les empêchera de venir en aide à ceux qui en ont besoin. On a tout mis en œuvre pour que cela se passe bien."