Centre

L’entreprise des Carrières du Hainaut à Soignies est la plus grande société productrice de pierre bleue belge.

Et dans ce secteur, les accidents de travail sont courants. Un simple déplacement entre les chantiers et le bureau peut devenir dangereux au vu de l’environnement de travail. "On a l’extraction de la pierre, des ouvriers qui travaillent à la découpe, comme d’autres qui manutentionnent les bulldozers pour remonter les gros blocs, ça varie d’un secteur à un autre mais le danger de se faire mal est toujours présent", explique Anaïs Van der Heyden, responsable de la communication pour l’entreprise.

Pour limiter les risques, l’entreprise dispose d’un service de sécurité, le SIPP qui, chaque mois, affiche une nouvelle thématique en interne, qui est ensuite discutée par les employés et leurs supérieurs. Par exemple, le mois passé, le message portait sur les déplacements internes. "On voulait faire comprendre qu’il fallait bien faire attention aux déplacements sur engins et en marchant. Et régulièrement, il y a des journées de sensibilisation auprès des travailleurs, on a régulièrement des sauveteurs en interne, qui repasse leur brevet très souvent, et sont donc totalement à jour", détaille-t-elle.

L’entreprise utilise des outils pédagogiques destinés à tout le personnel, autant pour les employés que les ouvriers, tout le monde est donc logé à la même enseigne, "si un accident survient sur un chantier, on reçoit un ‘arbre à causes’. Ensuite, le responsable discute de celles-ci avec ses employés et ils réfléchissent ensemble à comment faire pour que ça ne se reproduise plus". Et depuis l’instauration de programme, les résultats sont là. "À la suite de la mise en place de codes spécifiques, comme mettre en place des parrains/marraines, et de casques noirs donnés aux nouveaux travailleurs, pour comprendre qu’il faut faire encore plus attention, on remarque que tout est mieux coordonné et que la sécurité est meilleure. Entre 2015 et 2018, on a déjà beaucoup moins d’accidents. La sensibilisation entraîne donc des résultats concrets", conclut-elle.