Centre Le grand chantier du bâtiment a commencé, celui du parking et du tunnel suivront.

Construite en 1841, la gare de Braine-le-Comte est l'une des plus anciennes du monde encore en activités, tout simplement. Depuis deux siècles, les rénovations se sont succédées mais la plus récente ne date plus d'hier. Des petits travaux avaient débuté dans le bâtiment des voyageurs en 2011 avant de progressivement être abandonnés à cause d'une succession de mauvaises surprises. Mais désormais, la situation se débloque. La SNCB redémarre une rénovation complète de la batisse, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Ces travaux dureront environ une année. Pendant ce temps, les guichets resteront accessibles à l'intérieur. 

Dans l'ordre, le chantier prévoit les démolitions à l’intérieur du bâtiment (démolitions de l’escalier en bois et de gitage dans la partie centrale et démolition de la dalle de plancher de l’ancien buffet); le gros-œuvre à savoir la construction d’un escalier en béton, la pose d’un nouveau gitage, la nouvelle dalle de plancher de la future concession ainsi que divers travaux d’aménagements intérieurs (nouvelle salle des pas perdus, deux nouvelles concessions commerciales, nouveaux bureaux et sanitaires / vestiaires destinés au personnel de la SNCB).

© AVPRESS

De même, le chantier se penchera sur l’amélioration de l’isolation du bâtiment en vue de répondre aux normes PEB, la mise en place d’un revêtement de sol adapté pour le cheminement des personnes à déficience visuelle et l’automatisation de la porte d’accès principale, en vue de se conformer aux normes PMR. Pour l'extérieur, les travaux concernent le ravalement des façades en maçonneries peintes et en pierre ; la dépose et repose de pierres de taille ; le rejointoiement de maçonnerie de pierres ; le renouvellement de boiseries de corniche ; la peinture des façades, des boiseries et des menuiseries extérieures ou encore l’hydrofugeage anti-graffitis des façades.

Dans quelques jours, c'est l'extension du tunnel sous-voies, au-delà de la voie 9, ainsi que la création d'un parking de 500 places qui débuteront. "Le marché vient d'être attribué par la SNCB", explique Maxime Daye, bourgmestre de Braine-le-Comte. "Il s'agit d'un dossier à 4 millions d'euros cofinancé à hauteur d'1 million par la commune. Ces travaux dureront au moins une année puisque le prolongement du tunnel sous-voies n'est pas une mince affaire."

© AVPRESS