En temps normal bien fréquentées, les bibliothèques reconnues du réseau hennuyer ont, elles aussi, subi la crise de plein fouet. Fermées plusieurs mois, certaines avaient progressivement repris leurs activités via un service de location "take-away" avant une réouverture totale des infrastructures. Problème : le public s’est par moments montré frileux à l’idée de venir fouiner dans les rayons à la recherche du bon livre à dévorer.

Pour inciter les lecteurs à revenir, la bibliothèque centrale de la province de Hainaut a mené durant une semaine une vaste opération de communication. Près de 6500 sacs réutilisables contenant un bloc-agenda, un signet et, pour les plus chanceux, un chèque lire, ont ainsi été distribués par les bibliothèques. "C’est une opération de soutien qui a été extrêmement bien accueillie par les bibliothèques et les lecteurs", assure Vanessa Visentin.

"Certaines bibliothèques ont d’ailleurs déjà distribué l’ensemble des sacs qu’ils avaient réceptionnés. Nous sommes conscients qu’il s’agissait d’une semaine particulière, avec des cadeaux à la clé, mais nous avons constaté que des lecteurs, qu’ils soient habitués ou non, ont à nouveau franchi les portes. Nous verrons dans les semaines à venir si la tendance se confirme. Nous avons bon espoir qu’ils soient rassurés car ils ont pu voir d’eux-mêmes toutes les mesures de sécurité prises."

La situation semble donc tendre vers un retour à la normale, même si certains lecteurs resteront probablement craintifs à l’idée d’effectuer leur retour à travers les rayons. "Nous avons fait ce que nous pouvions pour convaincre, rassurer, grâce à un message clair : venez ou revenez, poussez la porte, on vous attend, comme avant, à bras ouverts !"

En parallèle, les bibliothèques continuent d’avancer sur un projet initié en août dernier. "Il s’agit aussi d’une campagne de soutien baptisée carnet de bulle. Elle doit permettre de consigner, dans un carnet, les souvenirs du printemps 2020 qui correspond à la période de confinement. Le public a pu s’exprimer par écrit, via des photos, des témoignages afin de laisser une trace." Cette campagne se clôturera le 10 novembre prochain. Il est donc encore temps d’y participer.