70.000 personnes ont assisté au départ de la troisième étape dans la Cité du Gille.

Les Gilles n'étaient pas de sortie ce lundi matin à Binche, mais les rues de la ville étaient noires de monde. Pour la première fois de son histoire, la Cité des Remparts accueillait un départ du Tour de France. Christian Prudhomme, directeur de la course, avait prédit qu'il y aurait 20.000 visiteurs en cas de pluie, et 40.000 si le temps était au beau fixe. Lundi, le soleil brillait sur Binche et près de 70.000 personnes sont venues assister à ce départ historique.

Pour certains, c'était l'occasion de découvrir Binche. "Nous avons déjà assisté aux deux premières étapes de ce Tour de France", explique ce couple de Bruxellois. "C'était très bien, il y avait beaucoup de monde. Nous en profitons, tant que le Tour est encore en Belgique, pour venir assister au départ de l'étape à Binche. C'est une ville qui a l'air charmante. Ça nous a donné envie de la visiter, quand les coureurs seront partis."

Pour l'heure, le spectacle se déroule autour du podium où la foule est massée. "Je suis arrivé tôt ce matin pour avoir une bonne place", confie René de Halle. "Je suis fan de cyclisme, mais c'est la première fois que j'assiste à un départ du Tour de France. Ça se passe à Binche aujourd'hui, l'occasion était trop belle pour que je laisse passer ça. J'en ai profité pour venir avec ma femme et mes enfants, et nous passons un très bon moment en famille."

À Binche, même ceux qui ne sont pas spécialement fans de vélo avaient répondu présents. "J'avais envie de venir voir un peu l'ambiance qu'il y a", indique Rocky de Binche. "C'est très agréable. C'est une belle fête populaire qui rassemble les gens, un peu comme notre carnaval."

En matière de fête, Binche en connait un rayon. Le temps aurait pu paraître long pour ceux qui avaient pris position dès les petites heures du matin. Mais il a filé à toute vitesse, poussé par les animations du podium, la présentation des coureurs, les apparitions des vedettes et surtout, la ferveur populaire.

Une fois le coup d'envoi donné par le roi Eddy Merckx, il n'aura fallu que quelques coups de pédale pour que les coureurs quittent Binche. Mais pour bon nombre de visiteurs présents, la fête a continué. "Je suis fan de cyclisme et j'ai l'habitude d'assister à de grandes courses", explique ce Français du Nord. "Je dois dire qu'il y a une très bonne ambiance à Binche. Mais c'est bien connu, les Belges sont très forts pour ça."