Même si les dépôts sauvages sont de plus en plus courants dans nos régions, celui-ci est pour le moins insolite. À l’entrée de la rue de la Senne, une Sonégienne a fait la malheureuse découverte d’un dépôt de plus de douze sacs remplis. L’ auteur a visiblement voulu aider les habitants en triant ses déchets, selon les inscriptions déjà présentes sur le mur. Un dépôt de plus pour les riverains de la rue, fatigués des gestes inciviques réguliers sur le parking concerné.

Le service environnement de la Ville de Soignies nous a confié avoir envoyé un agent constatateur sur les lieux. Des indices auraient été trouvés, permettant de découvrir l’ auteur. Et ce dernier risque gros. Une telle infraction relève du troisième degré, ce qui signifie que l’amende peut varier entre 50 et 10 000 euros. D’autant plus que la police et les communes se montrent intransigeantes au sujet de la problématique.

Face à l’augmentation de ces dépôts, la Ville a tenu à rappeler les démarches possibles pour les Sonégiens. Si un sac-poubelle non conforme se retrouve en face de votre habitation, et qu’il ne vous appartient pas, deux solutions s’offrent à vous. En semaine, l’administration communale est entièrement à la disposition des Sonégiens. Un agent constatateur sera dès lors envoyé sur place, pour trouver le coupable. Celui-ci possède alors le droit d’ouvrir le sac. Dans le cas où le dépôt serait constaté le week-end, la police est tout à fait compétente concernant cette problématique.

Un procès-verbal est immédiatement envoyé au contrevenant, mais également au Parquet de Mons. En général, ce dernier transfère le dossier au fonctionnaire constatateur provincial. C’est lui qui a donc le dernier mot sur le montant de l’amende. Celle du dépôt de la rue de la Senne devrait servir de leçon aux personnes inciviques.