La Sennette est méconnaissable. Ce mercredi, une dizaine d’Écaussinnois s’est lancée dans une opération nettoyage dans la rivière du village. Un endroit qui nécessitait l’intervention de personnes, à cause des déchets nombreux sur les berges et dans l’eau même. "J’ai parfois été gêné de l’état dans laquelle était le quartier", confie Matthieu Thiry, responsable du comité de quartier. "C’est un lieu pas mal fréquenté par les touristes. Et lorsque l’on vit là, et que les déchets sont autant nombreux, on se demande l’image que ça reflète de la ville."

C’est pourquoi l’opération a été lancée. Après la demande du comité de quartier, la commune a répondu présente en organisant la journée avec l’appui du Contrat de Rivière Senne. Habitants, service environnement et son échevin, les éco-cantonniers, tous se sont affairés à la tâche pour rendre plus clean la Sennette. "Une rivière plus propre, c'est un plus pour les habitants du quartier... et ceux de la rivière qui y reprennent leur place petit à petit", déclare Arnaud Guérard, l’échevin. "Une action qui rappelle l'importance de ne rien jeter, ni dans la rivière, ni dans les avaloirs et qui permet de prendre la mesure du travail encore à faire pour restaurer nos cours d'eau." Une jeune fille de 12 ans était d'ailleurs la benjamine de cette journée nettoyage. Adultes et adolescents se sont donc unis autour du projet. 

© D.R.

Et la Sennette en avait besoin. Ce sont, au total, 161 kilos de déchets qui ont été collectés. "Il y a avait de tout", précise Matthieu Thiry. "Nous avons trouvé des canettes, du plastique, mais aussi des objets étonnants comme un parasol. C’est triste de voir des comportements aussi peu civiques." Autre trouvaille : des billes de plastique en provenance du zoning industriel selon Arnaud Guérard. Le nettoyage avait pourtant été demandé plutôt dans l’année, mais visiblement, tout n’a pas été ramassé. "Malheureusement, elles étaient beaucoup trop nombreuses et situées dans des endroits difficiles d’accès pour pouvoir les enlever", déplore le responsable du comité de quartier.

C’était la première fois que le membres du comité de quartier se réunissaient pour ce type d’opération. Le responsable espère pouvoir réitérer l’opération au cours de l’année "parce que le quartier en a besoin."