Ils visiteront notamment le Musée royal de Mariemont.

Voilà une expérience dont se souviendront longtemps les jeunes de 3e année secondaire de la section langues de l’Athénée provincial de Morlanwelz. Ce mardi 18 février, une cinquantaine d’étudiants japonais expatriés de l’École japonaise de Bruxelles (The Japanese School of Brussels à Auderghem) viendront à leur rencontre durant toute la journée.

Les jeunes Japonais seront accueillis à 10h30 au Musée royal de Mariemont pour une visite des collections japonaises du musée. Ils découvriront notamment, dans le parc d’Amida, la statue en bronze du Bouddha, commandée par Raoul Warocqué lors de son voyage en Extrême Orient en 1910. Ils visiteront aussi le pavillon et le thé et pourront contempler les différentes collections.

"C’est l’occasion de voir comment leur culture est mise en valeur chez nous. Le musée a d'ailleurs engagé trois guides anglais pour l’occasion", explique Sandrine Cubi, professeur d’Anglais-Néerlandais à l’Athénée. "Nos jeunes sont très enthousiastes, ils préparent la rencontre depuis des semaines, ils ne veulent pas commettre d’impair, dès lors, ils ont appris quelques règles de savoir-vivre."

Durant la pause de midi, tous les enfants déjeuneront ensemble dans les locaux de l’Athénée où un atelier de conversation ainsi que des exposés des étudiants japonais occuperont l’après-midi. "Cet échange entre nos écoles existe depuis près de 10ans. Certains projettent de se voir au Japon, ils s’écrivent, des amitiés sont nées. En retour, l’an prochain, nous serons accueillis dans leur école japonaise, à Bruxelles, un havre de sérénité au cœur de la ville", précise Sandrine Cubi.

Et pour terminer la journée culturelle, l’enseignante a prévu un aurevoir sur un air de gilles. Elle a sollicité certains de ses collègues ambassadeurs du folklore local. Il y aura une grosse caisse et l’offrande d’oranges, signe de longévité.