Plusieurs Manageois ont fait une drôle de rencontre cette semaine. Quelques riverains ont, en effet, publié sur les réseaux sociaux des photos de leur nouveau voisin de jardin : une perruche omnicolore. Un oiseau qu'il n'est pas rare d'apercevoir dans les animaleries ou dans les habitations, mais il est plutôt inhabituel de le voir en liberté en Belgique. " Nous l'avons aperçu une fois la semaine dernière et une autre fois encore ce week-end", explique Mélissa, qui habite à l'avenue de Scalimont. Elle n'est d'ailleurs pas la seule puisqu'une autre habitante de la même rue a aussi publié des clichés de l'animal ce mercredi.

© D.R.
© D.R.

Une autre espèce a elle aussi été répertoriée dans la région du centre : la perruche à collier. Rapidement reconnaissable par sa couleur verte, Giovanni les a également aperçues dans les arbres au niveau de la rue Castelain. "J'en croise très souvent lorsque je promène mon chien", raconte le Manageois. "Elles sont en groupe et sont encore plus nombreuses près de l'hôpital Tivoli."

Il est vrai que l'espèce en question est présente dans la région du centre depuis quelques années. Perruche que l'on retrouve habituellement en Afrique et en Asie, elle est arrivée chez nous dans les milieux urbains. "Je ne sais pas si on peut qualifier de normale leur arrivée mais en tout cas, on a recensé pas mal d'oiseaux de cette espèce à La Louvière" constate l'ornithologue, Jean-Yves Paquet. "Celles aperçues à Manage sont bien en liberté. Leur arrivée sur le sol belge résulte probablement d'un élevage sauvage, mais elles se sont reproduites depuis dans la nature."

Selon le spécialiste, les perruches à collier sont facilement reconnaissables par leur longue queue et pour les mâles, avec leur collier noir autour du cou. Leur population aurait tendance à s'étendre dans nos espaces urbains. "Elles ne se déplacent pas dans les forêts éloignées mais bien dans nos parcs et les espaces boisés situés en ville", continue Jean-Yves Paquet. Ces dernières sont d'ailleurs souvent vues en groupe. C'est une espèce qui se déplace à plusieurs, contrairement à celle observée dans les jardins de l'avenue Scalimont.

Les perruches dites "omnicolores" sont elles très solitaires avec leur propre espèce, mais réagissent différemment face à l'humain. "C'est une perruche curieuse qui s'intéresse aux humains en réalité", déclare l'ornithologue. "C'est pourquoi elle se trouve dans les jardins, la présence de l'humain ne lui fait pas peur. C'est d'ailleurs probablement une perruche élevée en captivité." Cette espèce se trouve, en effet, dans la liste des oiseaux autorisés en tant qu'animal de compagnie. Un moyen simple, mais non-obligatoire en Belgique, de les reconnaître reste la bague située à l'une de leurs pattes. Pour certaines espèces protégées, la bague est d'ailleurs obligatoire. Elle permet d'avoir des informations sur l'oiseau, dont l'identité de son éleveur.

Alors même si nous n'avons pas les températures exotiques de leurs pays d'origine, gardez l'oeil ouvert à Manage pour apercevoir ces magnifiques oiseaux.