La télévision locale lui réclamait 356.000€. Elle a bénéficié de la prescription des faits.

L’ancienne secrétaire de la télévision locale Antenne Centre, poursuivie pour détournement au préjudice de l’entreprise devant la cour d’appel du Hainaut, ne devra rien payer à son ancien employeur qui lui réclamait 356.000 euros. Elle a bénéficié de la prescription des faits.

Le 15 mai 2008, la secrétaire d’Antenne Centre Télévision (ACTV), engagée le 19 juin 1988, a été licenciée pour motif grave. Elle était soupçonnée d’avoir détourné des fonds à des fins personnelles. La direction s’était constituée partie civile dans la foulée et la maison de la suspecte avait fait l’objet d’une saisie.

En appel, Me Mayence a plaidé que la prévenue ne s’était jamais enrichie personnellement mais qu’elle avait toujours agi à la demande du président de la chaîne, dans le but de camoufler la situation difficile de l’entreprise. Vendredi, la cour a estimé que la demande au civil était recevable, mais non fondée.