L'accident, qui a fait deux victimes, s'est produit le 27 novembre 2017.

Un accident ferroviaire sur un passage à niveau à Morlanwelz avait fait deux victimes dans la soirée du 27 novembre 2017. Ces deux ouvriers d'Infrabel réparaient l'infrastructure endommagée en matinée par l'embrasement d'une voiture fauchée par un train. L'Auditorat du travail, en charge de l'enquête, a indiqué jeudi que les auditions se poursuivent, deux ans après les faits.

Deux ans après l'accident ferroviaire de Morlanwelz qui a coûté la vie à deux ouvriers d'Infrabel et grièvement blessé deux autres, l'enquête n'est pas terminée. L'Auditeur du Travail a indiqué jeudi à Belga que les auditions se poursuivent "quant au respect des procédures internes de la SNCB et d'Infrabel. Les services d'inspection continuent également leurs investigations concernant la pertinence de ces réglementations internes en vigueur au sein des entreprises concernées."

L'accident s'était produit le 27 novembre 2017 à un passage à niveau à Morlanwelz, dans la région du Centre. Des équipes d'Infrabel devaient remplacer, en début de soirée, quelques mètres de rails et remorquer un train endommagé en matinée par l'embrasement d'une voiture qui avait été happée par le convoi. Un train de remorquage avec une grue de levage avait été envoyé sur place.

Lors de la manœuvre de remorquage, les trois derniers wagons du train accidenté s'étaient détachés des trois premiers, le système d'attelage entre les deux motrices du train accidenté ayant cédé. Suite à cet incident, les wagons, emportés par la pente, étaient revenus en arrière vers Morlanwelz, tous feux éteints. Ils avaient fauché un groupe d'ouvriers qui travaillaient sur les voies près du passage à niveau de Morlanwelz. Le convoi avait continué sa route sur 10 kilomètres et avait heurté un train de passagers à Bracquenies, après la gare de La Louvière-Sud.