Centre D’ici quelques mois, des bornes seront installées à différents endroits de la commune.

> Cette initiative a été sélectionnée dans le cadre de notre dossier "J'aime ma commune"

Dans de nombreuses grandes villes, en Belgique et surtout à l’étranger, les habitants et les touristes peuvent disposer gratuitement d’une connexion internet dans certains lieux stratégiques. Dans le métro, dans des parcs, des centres commerciaux ou sur des places publiques, des bornes wi-fi ont été installées. La technologie arrive désormais aussi dans les plus petites communes.

La Ville du Roeulx a ainsi répondu à l’initiative WIFI4EU qui vise à offrir un accès internet de qualité aux habitants et aux visiteurs. “Notre commune a été sélectionnée parmi 3 400 villes d’Europe et bénéficiera d’un coupon d’une valeur de 15.000 euros destiné à l’installation du wifi gratuit dans la ville”, explique Virgnie Kulawik, échevine de l’espace public numérique. “C’est une première étape vers la transformation de la Ville en smart city.”

La convention a été officiellement signée en juin dernier. “Nous devons à présent sélectionner une entreprise d’installation de wi-fi pour effectuer les aménagements nécessaires. Tout devra être mis en œuvre dans les 18 mois à dater de la signature de la convention, c’est-à-dire au plus tard le 27 décembre 2020.”

La Ville doit d’abord désigner les “centres de la vie publique” où seront installés les points d’accès wi-fi gratuits. “Il y a par exemple une demande pour le centre culturel, la bibliothèque et le centre sportif mais ça serait aussi intéressant d’en placer dans les endroits plus reculés pour lutter contre la fracture numérique. Les zones les plus éloignées du centre en ont davantage besoin. Je pense notamment à Gottignies où la 4G n’est pas optimale partout.”

L’objectif étant aussi d’augmenter la participation citoyenne qui l’utilisation d’applications en ligne. “Il y a par exemple l’outil Better Street pour signaler les incivilités et les dégâts sur les routes”, poursuit Virginie Kulawik. “Nous allons aussi développer les guichets en ligne pour obtenir des documents administratifs. Participer à la vie communale passe aussi par une connexion qu’il est bon d’avoir où que l’on soit.”

Plus récemment, un nouvel appel du projet européen a vu d’autres communes de la région de Mons-Centre entrer dans ces démarches : Braine-le-Comte, Saint-Ghislain, Mons, Écaussinnes, Binche, Estinnes et Hensies.

-----

Dans la même série « J’aime ma commune »

- Le dossier éco-friendly

- Le dossier sportif

- Le dossier festif

- Le dossier entrepreneuriat

Avec le soutien d'AXA