Le Parquet de Mons a révélé les conclusions de l'analyse balistique.

On en sait désormais un peu plus sur ce qui s'est passé ce mardi après-midi au bord de l'étang de la Renardise, à Thieu. Le Parquet de Mons a communiqué ce vendredi à propos de l'analyse balistique. L'expert a conclu que Quentin et sa compagne sont décédés de balles en pleine tête et qu'il s'agit dès lors d'une "exécution sommaire". Ce qui signifie que l'auteur des coups de feu aurait placé son arme sur la tête des deux victimes ou il aurait du moins tiré à bout portant en ayant pris le temps de viser.

Hormis ces précisions, le Parquet de Mons n'a pas révélé davantage d'informations sur les circonstances et sur l'enquête en cours. Pour rappel, Quentin Fanciullino et sa compagne, tous deux âgés de 39 ans, ont été abattus froidement mardi soir après avoir passé une journée de pêche à cet étang du Roeulx. Le trentenaire domicilié au Roeulx et sa compagne binchoise ont été abattus vers 16h30. C'est en tout cas à ce moment-là que les riverains ont entendu des coups de feu.

Mais personne d'autre ne se trouvait à l'étang, si ce n'est l'auteur de ce double homicide qui n'a laissé aucune trace derrière lui. Aucun témoin oculaire n'était présent au moment des faits alors que les voisins n'ont pu qu'émettre leurs observations auditives aux enquêteurs. Les circonstances de ce double homicide restent donc nébuleuses mais un élément pourrait se dégager. Le mobile du meurtre pourrait s'avérer être le fruit d'un différend personnel ou amoureux.

En attendant d'en savoir plus, le travail des enquêteurs se poursuit pour tenter de retrouver la trace du meurtrier.