Huit mandats de perquisition ont été mis en oeuvre ce mardi.

Les proches de Christelle Montigny et Quentin Fanciullino (photos) vont-ils pouvoir faire leur deuil plus paisiblement? Une vaste opération policière menée ce mardi a permis d'interpeller un suspect. L’auteur des coups de feu qui ont tué le couple le 19 mai dernier à l'étang de la Renardise, à Thieu, serait un homme âgé de 43 ans et originaire de La Louvière. Selon le Parquet de Mons, il est connu des autorités judiciaires, notamment pour infractions à la loi sur les armes et tentative de vol avec violence.

Les enquêteurs ont pu arrêter cet homme ce mardi suite à une série d'interpellations. Au total, six personnes ont été interpellées dans le cadre du double homicide. "Les différents devoirs d’enquête ont permis d’identifier plusieurs suspects qui ont dans un premier temps déclaré, en qualité de témoins, s’être trouvés sur les lieux des faits peu avant leur commission et avoir eu contact avec les victimes", précise le Parquet de Mons.

Les contradictions relevées dans le cadre de leurs déclarations respectives ont conduit les services de police à effectuer différentes vérifications quant à la véracité de leurs propos. Ces vérifications ont abouti à la délivrance de 8 mandats de perquisition qui ont été mis en œuvre dans la foulée. "Outre l’interpellation des suspects, les perquisitions ont permis de découvrir une arme à feu dont le calibre correspond à celui de l’arme qui a servi pour commettre le double homicide."

© DR

A l’issue des auditions, les enquêteurs ont pu identifier l'auteur présumé des coups de feu. Le suspect sera présenté ce mercredi à la juge d’instruction chargée du dossier. Elle tentera notamment de connaître le mobile de ce double homicide qui demeure actuellement flou. Par ailleurs, divers devoirs, notamment balistiques et ADN, ont été ordonnés pour déterminer si l’arme trouvée est bien celle qui a servi lors du crime.

Cette série d'interpellations intervient deux jours après la publication d'un appel à témoins. Alors que l'enquête piétinait, le Parquet espérait donner un coup d’accélérateur. Visiblement, le plan a fonctionné.

Pour rappel, Quentin et Christelle, tous deux âgés de 39 ans, ont été tués le 19 mai. Leurs corps ont été découverts aux étangs de la Renardise, à Thieu, un lieu de pêche ouvert au public. Les victimes ont été tuées par arme à feu au cours d'une "exécution sommaire".