Centre

Le Ville de Soignies se positionne pour soutenir le projet de reprise des travailleurs.

Le projet de reprise de Durobor par ses travailleurs s'apprête à recevoir un fameux un coup de boost. Celui des hommes et femmes politiques de Soignies mais aussi de l'ensemble de la région du Centre. Ce mardi soir, la première aide est officiellement venue du conseil communal de Soignies qui a voté en faveur d'une motion de soutien à ce projet.

Le conseil communal a ainsi marqué son accord pour "soutenir le projet porté par les anciens travailleurs; demander aux représentants de la Région wallonne et de la Sogepa de rencontrer les travailleurs et les accompagner dans leur projet; appeler l'ensemble des intervenants concernés (au niveau local mais aussi régional et fédéral) pour se concerter au plus vite pour assurer la relance de Durobor: souligner l'importance de soutenir des projets industriels audacieux tels que celui-ci."

La motion sera transmise au Premier ministre, au ministre fédéral de l'emploi, au ministre-président de la Région wallonne, au ministre wallon en charge de l'économie et de l'emploi, à la Sogepa ou encore à l'intercommunale IDEA. "J'ai eu plusieurs réunions avec eux et avec le SETCa pour les accompagner dans leur démarche", commente la bourgmestre Fabienne Winckel. "Nous trouvions qu'il était important que le conseil communal de Soignies se positionne pour montrer que toutes les forces politiques sonégiennes sont derrière ce projet."

En parallèle, les autorités communales encouragent les discussions entre les différents partis. "Nous avons déjà eu plusieurs réunions avec la Sogepa afin de s'assurer que les travailleurs soient écoutés et qu'ils puissent être soutenus financièrement", poursuit la bourgmestre qui croit en ce projet porté par huit anciens travailleurs de la gobeleterie. "Ils ont bien analysé la manière dont pourrait fonctionner l'entreprise de façon à pouvoir faire des bénéfices. Ils sont actuellement en train de finaliser leur dossier afin de le présenter officiellement à la Sogepa."

Initialement, la Ville de Soignies devait discuter avec la Sogepa de la reconversion du site de l'usine dans les prochains jours. Les plans ont désormais changé. "Nous avons prévu de nous rencontrer au début du mois d'octobre pour avoir une vision globale de l'ensemble du site. Le projet des travailleurs ne concerne en effet qu'une partie du site. La Sogepa pourrait valoriser l'ensemble du site en ne laissant qu'une partie aux travailleurs de Durobor."

Ce mercredi, le comité économique et social de la CUC se réunis avec un seul point à son ordre du jour : la reprise de Durobor.