Les travaux de réaménagament de l'hospice ont débuté il y a quelques jours.

Le vieux bâtiment abandonné de la rue Maurice Ravel s'apprête à reprendre vie. Les ouvriers ont en tout cas déjà investi les lieux. Non pas pour chasser les fantômes de cet ancien hospice qui aurait pu figurer dans un film d'épouvante mais bien pour le rénover entièrement. La société en charge des manoeuvres a prévu un délai de 600 jours pour la réalisation de cet important projet.

L'ancienne maison de repos Saint-Philomène, laissée vide depuis plus de 15 ans, deviendra une maison multiservices qui accueillera la bibliothèque, une médiathèque, une ludothèque, des espaces de réunion et de coworking. Le CPAS d'Ecaussinnes a aussi prévu d'y installer cinq logements de transit. "Nous sommes heureux de pouvoir proposer prochainement ces cinq nouveaux logements qui traduisent notre souhait d’une commune qui ne laisse personne sur le bord du chemin ainsi que d’une politique ambitieuse en matière de logements d’urgence et de transit", souligne Muriel Van Peeterssen, présidente du CPAS.

Ce dispositif de "transit", à ne pas confondre avec les logements sociaux, est prévu pour un accueil limité dans le temps. Le CPAS y hébergera, de manière temporaire, des ménages qui se trouvent dans un état de précarité et sont privés de logement pour des motifs de force majeure. "Ces logements de transit sont attribués pour une période précise (de 1 à 6 mois maximum renouvelable une fois sous certaines conditions) et malgré ce délai court d’occupation, le CPAS a la volonté d’offrir des logements de qualité."

Le projet estimé à près de 4 millions d'euros (dont près de 2 millions subsidiés par la Région Wallonne). L'ancien hospice de de 800 m² deviendra ainsi un bâtiment entièrement rénové à l'intérieur. La silhouette de la façade extérieure sera en revanche préservée même si elle sera rafraîchie et restaurée à certains endroits. La toiture doit également être changée. L'intérieur du home sera quant à lui repensé en vue de la création des divers aménagements prévus.