L'année 2021 sera synonyme de concrétisation pour le projet de réhabilitation de la ligne 106 à Ecaussinnes. Le permis est octroyé, le conseil communal a validé le cahier des charges et les conditions de l’appel d’offre... Dès le retour de la Région wallonne, l'appel d'offre pourra être publié et un entrepreneur pourra être désigné afin d'entamer la grande phase de construction d'une voie verte pré-Ravel.

Mais les premières manœuvres vont débuter plus rapidement que cela. Un entrepreneur a en effet déjà été désigné pour la préparation du terrain (débroussaillage et enlèvement de certains arbres). "Ces opérations auront lieu durant le premier trimestre afin de ne pas interférer avec les périodes de nidification", précise l'échevin en charge de l'urbanisme Arnaud Guérard. "De manière générale, la commune veille à ce que toutes les opérations s’effectuent dans le respect de la biodiversité et préserve le rôle de couloir écologique de ce cordon végétal en plein cœur de la commune."

Cette phase permettra in fine de créer une colonne vertébrale de la mobilité douce à Ecaussinnes reliant la gare, le centre du village et le reste du réseau Ravel tout en préservant le maillage écologique et en valorisant la faune et la flore le long du tracé. L'objectif de la réhabilitation est aussi de garantir la survie du sentier qui en l’absence de projet était appelé à disparaître.

La première grande étape a débuté en 2020 avec la réhabilitation de cinq ponts parsemés sur le tracé. "Actuellement les travaux les plus importants ont été réalisés sur le pont de Combreuil et le pont de Sainte-Philomène. Les travaux sont actuellement en cours sur le pont de la Dîme. Il s’agit d’une réfection complète de ces ouvrages d’art qui étaient dans un état avancé de dégradation dans le respect de leurs caractéristiques patrimoniales."

Une fois les réparations effectuées sur l’ensemble des ouvrages, ceux-ci seront équipés des aménagements RAVeL (glissières, passerelle cyclable, …) avant que le reste du tracé ne se transforme en voie pré-Ravel. Les sentiers actuels, souvent à l'abandon, seront remplacés par une bande cyclable de 2,40 mètres conçue pour permettre à deux cyclistes de se croiser. Mais pour cela, il faudra encore patienter quelques mois.