Ces derniers jours, des rumeurs courraient dans les rues d'Écaussinnes. L'annonce de la vente de l'ancien cinéma Le Royal avait soulevé des réactions de plusieurs habitants, souhaitant conserver leur patrimoine. Vieux de plus de cent ans, l'établissement fait partie de l'histoire de la Cité de l'Amour. Yves Verly, cinéphile, avait appris l'achat du cinéma par un autre entrepreneur. Ce dernier vient de s'exprimer sur le réseau social Facebook pour rassurer les Écaussinnois.

"Le cinéma Royal renaît !", commence le futur propriétaire, Danny Roosens. "Nous voulons directement rassurer : l'objectif de cette vente est bien de relancer l'activité du Royal, le cinéma et l'estaminet." Les propriétaires ont trouvé un accord avec le chef d'entreprise mais aussi avec Yves Verly. Depuis deux ans, il est l'initiateur du projet de rénovation du Royal, avec un groupe de sympathisants qui souhaitaient voir renaître ce patrimoine. Une bonne nouvelle et surtout, un grand soulagement pour le cinéphile.

D'autant plus, que le projet est repris par un Écaussinnois. Né à Soignies, le chef d'entreprise, Danny Roosens, est Écaussinnois de coeur. Il a d'ailleurs été citoyen d'honneur de la commune et il gère notamment les sociétés bien connues de la région, Groupe Roosens Bétons. "Il me tient à coeur de sauvegarder au mieux ce patrimoine culturel", a expliqué Danny Roosens. "Je veux rendre hommage à Henri Lejeune, au peintre et à l'ami qui reste dans ma mémoire, aux bons souvenirs des moments partagés entre Henri et mon père." C'est la fille d'Henri Lejeune, Nadine, qui avait contacté le chef d'entreprise pour l'aider à sauvegarder l'héritage de son père. Danny Roosens a d'ailleurs eu une pensée pour Jacques et Suzanne Delmotte, "qui ont aussi permis d'écrire l'histoire du Royal."

Après plusieurs rumeurs, Danny Roosens confirme donc le maintien du cinéma mais rappelle aussi que tout reste à faire. "Certes, il s'agit d'un projet fou, mais il est à l'image des personnages célèbres qui ont fréquenté ce lieu aussi bien sur la toile que devant son comptoir historique !", écrit le futur propriétaire. "Nous ne sommes qu'au début d'un long parcours pour obtenir les autorisations nécessaires et, bien sûr, effectuer de lourds travaux pour une remise aux normes et un confort optimal." 

Prochainement, les associés rencontreront les autorités communales afin d'assurer une collaboration entre l'ensemble des parties. "Merci de continuer à soutenir ce projet et d'enrichir nos réflexions de vos idées ou propositions pour oeuvrer ensemble à sa réhabilitation." C'est donc une très bonne nouvelle qui est annoncée ce dimanche. Après plus de deux ans à stagner, le projet de rénovation du Royal aura bien lieu.