Cette semaine, plusieurs riverains publiaient sur les réseaux sociaux des images de dépôts clandestins dans la commune d’Écaussinnes. On peut y voir de nombreuses canettes, des sacs plastiques ou des boîtes en carton à même le sol.

© D.R.

Des déchets constatés par les différents élus de la commune. "Des dizaines de canettes ont été déversées là, aux abords de ce sentier qui se situe à proximité des voies de chemin de fer, non loin du Gai Logis", déplore Sébastien Deschamps, chef de file de l’opposition. "C’est un manque de civisme flagrant." La majorité condamne aussi ces gestes. "Ces personnes sont absolument irrespectueuses de l’environnement mais aussi par rapport aux ouvriers qui travaillent pour garder la ville propre", explique Philippe Dumortier, échevin en charge de la propreté. "Il faut combattre ces comportements inciviques."

L’échevin l’assure : les équipes de la commune sont actuellement sur place pour ramasser les déchets constatés. Pour l’opposition, les autorités communales ne sont pas assez sévère dans l'application des amendes. À ce sujet, Philippe Dumortier rappelle qu’il est difficile de sanctionner des personnes spécifiques dans ce genre de cas. 'L’agent constatateur peut évidemment punir ces actes mais seulement quand les personnes sont prises sur le fait', déclare l’échevin. "Un constat a bien été dressé. Tout est fait dans l’ordre dans la mesure du possible."

Des retards ont, en effet, été constatés. Il s'explique par la situation sanitaire, qui a également impacté le travail des ouvriers de la ville. Des mesures ont été prises pour qu’un minimum d’ouvriers se trouvent dans les locaux de la commune. Les horaires ont donc été adaptés et de ce fait, il est difficile pour les ouvriers d’être dans les temps.

L’une des solutions au problème pourrait être de consigner les canettes et plastiques. "Nous sommes favorables à ce cas de figure", commente Philippe Dumortier. "Cautionner l’ensemble du système aiderait à conscientiser les gens. On l’a fait pour les caddies, avec une pièce d’un euro et on a vu directement les bienfaits. Mais à l’échelle locale, on ne peut rien faire à part le notifier plus haut." C'est, en réalité, à la Région wallonne que la décision pourrait être prise. 

En attendant, plusieurs Écaussinnois ont proposé plus de poubelles dans leur commune. "Je ne suis pas persuadé de l'efficacité de cette méthode", confie Philippe Dumortier. "Introduire de nouvelles poubelles n’est pas forcément répressif. Plus il y en a, plus les personnes vont avoir tendance à les remplir. Et souvent, ce sont des objets encombrants qui y sont placés, pas les cannettes ou les sachets plastiques."

La commune se penche donc sur le sujet pour trouver une solution. D’ailleurs, une enquête est plusieurs fois lancée sur l'année afin d'analyser les lieux opportuns pour placer des poubelles. Mais l’échevin rappelle qu’il s'agit bien souvent, et avant tout, de bon sens et de respect.