Après la Ville de Soignies, réunie autour de ses quatre familles politiques, c'est autour de la commune d'Ecaussinnes d'affirmer officiellement son opposition au projet de Boucle du Hainaut. C'est en tout cas l'avis de la majorité et des trois chefs de file des groupes VE, Ecolo et MR-CHE qui ont proposé à Sébastien Deschamps (Ensemble) de travailler au dépôt d’une motion lors du Conseil communal du 28 septembre.

Arnaud Guérard (Ecolo), Véronique Sgallari (MR-CHE) et Xavier Dupont (VE) appellent Elia à privilégier au maximum les solutions alternatives à la seule option d’une ligne aérienne, visant à assurer le bien-être des citoyens tout en limitant l’impact visuel, sanitaire et environnemental. Ils veulent réaffirmer "la priorité absolue qu’ils entendent accorder à la protection de la santé et du bien-être des habitants, ainsi qu’à leur qualité de vie, la qualité du patrimoine et le respect de l’environnement, de la faune et de la flore."

"Nous encourageons les habitants d’Ecaussinnes à participer à l’enquête publique (NdlR : du 24 septembre au 12 octobre) pour mettre en évidence des points particuliers qui devraient être analysés lors de l’étude d’incidence", soulignent les trois représentants. "Plus que jamais nous devons nous serrer les coudes et nous montrer unis pour défendre les Ecaussinnois. Nous espérons sincèrement que le groupe Ensemble s’associera à la démarche de la majorité dans ce cadre."

Sébastien Deschamps (Ensemble) a décidé de réserver sa réponse car le groupe Ensemble ne s’est pas encore réuni afin de se positionner. Mais il réaffirme déjà son désaccord personnel avec le projet en demandant lui aussi l'abandon du projet. "Je souhaite toutefois davantage de cohérence entre la position du PS, du MR et d’Ecolo tant au niveau local que régional. Nous souhaitons contrecarrer Elia dans ses démarches et forcer le Gouvernement wallon PS-MR-Ecolo à revoir sa position. Et donc nous voulons un engagement ferme des différents partis politiques des majorités régionales et communales."

Lors du prochain conseil communal, un représentant d’Elia sera par ailleurs présent pour présenter le projet et répondre aux questions des conseillers communaux. "Nous espérons sincèrement qu’Elia étudiera sérieusement et en toute transparence les demandes de la commune d’Ecaussinnes et appelons le Gouvernement wallon à prendre en considération les remarques qui seront formulées dans le cadre de l’enquête", concluent les trois chefs de groupe de la majorité.

Concrètement, la réalisation de la Boucle du Hainaut consiste à relier le poste à haute tension d’Avelgem (en Flandre) à celui de Courcelles. Un corridor de 200 mètres de large a été déterminé en passant par Mont-de-L’Enclus, Celles, Frasnes-les-Anvaing, Leuze-en-Hainaut, Ath, Chièvres, Brugelette, Lens, Soignies, Braine-le-Comte, Ecaussinnes, Seneffe, Pont-à-Celles et enfin Courcelles, sur une longueur de 84,8 km.

Il s’agit d’un processus de plusieurs années qu’Elia souhaite entamer en ce mois de septembre, par le dépôt du dossier de base au sein des administrations concernées par le projet. L’objectif étant de mettre la liaison sous tension à l’horizon 2028.