Alors que la campagne de vaccination s'intensifie en Wallonie, et que les convocations se font plus nombreuses, les communes proposent des solutions pour leurs habitants peinant à trouver un moyen de mobilité jusqu'aux centres de vaccination. Beaucoup d'appelés du 3è et 4è âge éprouvent des problèmes de mobilité. À Écaussinnes, l'opposition s'inquiète des mesures prises par la majorité pour les plus fragiles. 
 
" Le Collège a supprimé le taxi social fin 2019, or aujourd’hui, il aurait été un maillon indispensable de la chaîne de vaccination. D’autres communes avoisinantes l’ont d’ailleurs très bien compris…", déplore Sébastien Deschamps (ENSEMBLE), conseiller communal. " Aujourd’hui, le besoin s’est fait encore plus criant et on constate clairement que le taxi social aurait très bien pu remplir cette mission de service public. Que propose la Commune d’ Écaussinnes pour ses concitoyens les plus fragilisés, en ces temps troublés ?" Aux yeux de l'élu, le collège communal peut s'inspirer d'initiatives d'entités voisines.

De son côté, la commune affirme s'être informée et a pris ses dispositions. Elle confirme qu'elle n'est pas en mesure d'organiser un transport spécifique, mais il existe d'autres alternatives. Dans le cas où les personnes se rendent au centre de Soignies, la commune rappelle que le site est desservi par les lignes de la TEC. Sur présentation de la convocation, le trajet en bus TEC est même gratuit. Pour le centre de Ronquières par contre, c'est plus compliqué. Depuis quelques semaines, plusieurs habitants ont, en effet, pointé le manque d'arrêt aux alentours du site de Braine.

Des solutions devraient être apportées, mais en attendant, la commune d'Écaussines propose une autre alternative. "Nous avons contacté toutes les mutuelles pour voir ce qu'il était possible de faire", explique l'échevine, Véronique Sgallari. "Les mutuelles, sur base d’une attestation de transport et de la convocation, proposent un remboursement, proportionnel au statut personnel. Certaines organisent aussi un transport. Les Ecaussinnois ne doivent pas hésiter à contacter leur mutuelle pour plus d'informations." Solidaris, CSD Centre et Soignies, par exemple, propose un forfait de 5 euros et de 0,37 euros par kilomètre. Les habitants d'Écaussinnes peuvent également contacter la Croix-Rouge Haute Senne, qui prend en charge pour 16 euros aller-retour. La commune a également eu contact avec l'entreprise privée, Charly's Company. Cette dernière facture les trajets de 2 euros le kilomètre, qui sont également remboursables par la mutuelle. Toutes les conditions et personnes responsables se retrouvent sur le site de la commune.

De l'aide est également apportée quant à l'inscription. "Lorsqu'une personne reçoit sa convocation, elle doit informer l'Aviq de sa présence ou non au rendez-vous fixé", déclare Véronique Sgallari. "Certaines personnes comme les seniors peuvent éprouver des difficultés avec l'informatique. Un numéro a donc été mis à disposition afin de réaliser cette opération par téléphone. Mais même là, certains sont perdus. C'est pourquoi nous proposons notre aide." L’Espace Public Numérique de la Bibliothèque communale, situé à la Place des Martyrs au numéro 10, peut accompagner dans cette démarche, uniquement sur rendez-vous au 067 21 82 55. Le Plan de Cohésion Social prend ainsi le relais. 

Pour une question de facilité, l'ensemble de ces informations se trouveront dans le prochain bulletin communal "afin de toucher un maximum de personnes."